Schumacher Ski
L'état de santé de Michael Schumacher s'est "légèrement amélioré" même s'il reste "critique et fragile". | Schumacher Ski

Accident Schumacher: l'enquête classée

Publié le , modifié le

Le procureur de la République d'Albertville a indiqué que l'enquête sur les causes et les circonstances de l'accident de Michael Schumacher avait été classée sans suite. "Aucune infraction n'a été relevée à l'égard de quiconque. L'accident s'est produit en zone hors piste", a souligné Patrick Quincy dans un communiqué. "La signalisation, le balisage, le jalonnement et l'information donnée sur les limites de cette piste étaient conformes aux normes françaises en vigueur".

Cela faisait partie d'une des nombreuses rumeurs entourant l'accident de ski de Michael Schumacher. Certains avaient mis en cause le balisage des pistes pour expliquer la chute dramatique de l'ancien champion de Formule 1. Ouverte le 29 décembre dernier, l'enquête a été classée par le parquet d'Albertville le 12 février. Pour les enquêteurs, aucune faute n'a donc été commise par la station de ski de Méribel. "L'accident s'est  produit en zone hors piste", précise Patrick Quincy, le procureur d'Albertville dans un communiqué. Selon le communiqué du parquet, le rocher qui a provoqué sa chute et celui qu'il a heurté de la tête "sont distants de 10,40 mètres l'un de l'autre et  sont respectivement situés à 4,50 mètres de la limite de la piste rouge Chamois non loin de laquelle il évoluait".  

L'enquête a également écarté toute mise en cause du loueur du matériel de  ski qu'utilisait Schumacher. Ce classement sans suite entraîne la mise hors cause de la station, contre laquelle la famille de Schumacher aurait pu se retourner pénalement pour obtenir un dédommagement si une faute avait été commise. En revanche, elle peut toujours engager des poursuites au civil. Pendant ce temps-là, Michael Schumacher se trouve toujours au CHU de Grenoble, dans le coma mais en phase de réveil progressif.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze