Valkyrie Aston Martin 24h du Mans 2019
La Valkyrie d'Aston Martin sera l'Hypercar engagée par le constructeur britannique. | ACO

24h du Mans - Aston Martin et Toyota, premiers engagés en Hyper Sport en 2020-2021

Publié le , modifié le

Quelques instants après la présentation du nouveau règlement du championnat du monde d'endurance FIA, les constructeurs n'ont pas traîné à emboîter le pas de l'Automobile Club de l'Ouest. Si Pierre Fillon, président de l'ACO, et Richard Mille nous avaient annoncé que plusieurs grands constrcuteurs étaient très intéressés par cette nouvelle catégorie reine Hyper Sport, on en a eu la confirmation. D'abord Aston Martin avec sa Valkyrie, puis Toyota avec sa version hybride de la GR Super Sport, ont confirmé leur engagement en Hypercars.

De notre envoyé spécial Quentin Ramelet.

"Croyez-nous, beaucoup de grandes marques sont très intéressées par ces Hypercars et le nouveau règlement". Richard Mille, le président de la commission FIA Endurance, ne nous avait pas menti ce matin lors de la conférence de presse. Seulement quelques minutes après la fin de l'assemblée, Aston Martin communiquait officiellement sur son retour en catégorie reine au Mans et en championnat du monde d'Endurance FIA. Et évidemment, cela se fera pour la saison 2020-2021, l'exercice qui verra l'endurance rentrer dans une nouvelle ère, celle des Hypercars.

Aston Martin revient pour gagner

Et quand il s'agit de "come back", le constructeur britannique ne fait pas les choses à moitié. Aston Martin n'engagera pas une mais deux voitures, et ce sera le modèle révolutionnaire Valkyrie qui sera mis à l'honneur. Le prototype, qui sera peut-être équipé d'un sytème hybride mais rien n'est encore figé, sera couplé à un V12 de 6.5 de cylindrées. Voilà de quoi repousser toujours plus les limites technologiques et mécaniques. Un rêve devenu réalité pour David Richards, copropriétaire de la firme : "Nous sommes très heureux d’avoir la possibilité de revenir pour la victoire au général. Cela a toujours été notre rêve ! Avec la nouvelle réglementation tout juste annoncée par l’ACO, les conditions sont réunies."

Toyota tient à son système hybride

De son côté, Toyota "recycle" ses bonnes vieilles stratégies. Et comment leur reprocher ? Enfin vainqueur des 24h du Mans il y a tout juste un an, les dirigeants du constructeur japonais ont donc décidé de s'aligner avec le nouveau règlement de l'ACO. Mais à la différence d'Aston Martin, ce ne sera pas en Hypercar mais au volant d'un prototype hybride basé sur la voiture de route GR Super Sport, concept-car à moteur hybride présenté lors du salon automobile de Tokyo en 2018.

Pour Pascal Vasselon, directeur général du team Toyota Gazoo Racing, ce "choix est logique". La firme nippone souhaitant "créer une légende Toyota au Mans", elle ne pouvait évidemment pas envisager un retrait de la catégorie reine. Du moins, à partir du moment où tout le monde y trouvait son compte, il n'en était pas question : "Les chronos des hypercars devraient être à peu près similaires à ceux réalisés par la Toyota TS050 Hybrid, d'une part car la volonté du règlement est de limiter les coûts et non d'améliorer la performance et, d'autre part, car l'efficacité aérodynamique sera plus basse qu'aujourd'hui."