Evans en jaune 23072011
Cadel Evans | AFP-SAGET

Au Tour d'Evans

Publié le , modifié le

Alors qu’il comptait 57 secondes de retard sur Andy Schleck, Cadel Evans (55'40) a comme prévu profité de ce contre-la-montre à Grenoble remporté par Tony Martin (55’33), pour prendre les commandes de la Grande Boucle. L’Australien abordera en jaune la dernière étape des Champs-Elysées avec une confortable avance d'une minute et 34 secondes d'avance sur le Luxembourgeois, autant dire que le Tour est joué !

Ils n’étaient plus que 167 coureurs à participer à ce contre-la-montre couru autour de Grenoble sur 42,5 kilomètres. A 10h31, le premier d’entre eux, l’Italien Fabio Sabatini, dernier du général (à 3h50min36 sec d’Andy Schleck), s’est élancé le premier. Alors que l’on pensait que le champion du monde du contre-la-montre, Fabian Cancellara allait pouvoir jouer la gagne, le Suisse, notamment gêné par la pluie incessante, a rapidement compris qu’il ne remporterait pas cette étape (57’15). Après avoir été dépassé par Richie Porte de 12 secondes, puis de 13 secondes par le Belge Thomas De Gendt (57’02), tous deux profitant d’une chaussée plus sèche.

Avec des pointes de vitesse avoisinant les 105 km/h en descente, l’un des favoris de l’épreuve, Tony Martin, a lui aussi profité de conditions plus clémentes pour signer le meilleur chrono en 55’33. Même si il a fait cinq secondes de plus par rapport à son succès dans le Critérium, l’Allemand qui utilisait un braquet de 56/11, a réalisé la meilleure performance du jour, démontrant qu’il avait les moyens de devenir un jour champion du monde du contre-la-montre. « Cette année j'ai déjà fait mon meilleur Tour de France, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve », a déclaré Martin après son arrivée.

Evans pas loin d'une deuxième victoire d'étape

A 16h06, les premiers du classement général entraient en piste, avec d’abord Damiano Cunego, suivi d’Alberto Contador, puis de Thomas Voeckler. Si pour l’Espagnol le Tour de France était terminée, le Français, qui aura porté le maillot jaune pendant dix jours, espérait encore jouer une place sur le podium. Peu après, c’était la grande bagarre annoncée entre Cadel Evans, Andy Schleck et son frère, Frank (à 53 secondes).

Avec 57 secondes d’avance sur l’Australien, le Luxembourgeois savait qu’il ne partait pas avec la faveur des pronostics face au champion du monde de la course en ligne 2009. Deuxième à deux reprises en 2007 et 2008, Evans sentait que son heure était peut-être enfin venue, et grappillait dès les premiers kilomètres de précieuses secondes. Au premier pointage, il avait déjà repris 34 secondes à Andy Schleck, faisait aussi bien que Contador. A mi-parcours, Evans qui avait reconnu le parcours le matin même, se retrouvait pour la première fois virtuellement en jaune.

A 34 ans, le natif de Katherine, va sûrement devenir le premier coureur australien à remporter le Tour de France. Même si il n’a jamais montré des talents d’attaquants, il a eu le mérite de remporter sa toute première étape à Mûr-de-Bretagne, et confirmé sa supériorité sur les frères Schleck dans ce contre-la-montre individuel. Et l'Australien, avec un chrono de 55'40'', est surtout passé tout près d'une deuxième victoire d'étape, en ne terminant qu'à six secondes de Tony Martin, le vainqueur du jour. Voeckler, quant à lui, réalisait le 12e temps, et conservait sa quatrième place au général.

Dimanche, Cadel Evans qui a d'ores et déjà course gagné avec une telle avance (1 min 34 sec) endossera le maillot jaune de leader, 30 ans après son compatriote  Phil Anderson, le premier Australien à réaliser cette performance. Sauf accident, Evans deviendra surtout le tout premier Australien à remporter la Grande Boucle.

A noter que Pierre Rolland a réussi à prendre le maillot Blanc du meilleur jeune, aux dépens del'Estonien Rein Taaramae. "J'ai dit à mes coéquipiers de ne aps me porter la poisse en me disant que j'allais décrocher ce maillot, et finalement, j'ai réussi !", a lancé tout ému le coureur de 24 ans.

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Romain Bonte