Yulimar Rojas
La joie de Yulimar Rojas | Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Yulimar Rojas bat le record du monde du triple saut en salle

Publié le , modifié le

Yulimar Rojas a battu le record du monde du triple saut en salle à Madrid ce vendredi soir. Avec un bond à 15,43 m, la Vénézuélienne a battu une marque qui datait de 2004. A 24 ans, Rojas confirme son potentiel et sera la grande favorite de l'épreuve lors des prochains Jeux Olympiques à Tokyo.

On savait que Yulimar Rojas avait ce record dans les jambes. La Vénézuélienne tournait autour depuis plusieurs mois et, ce vendredi soir, elle a pulvérisé de 7 centimètres la précédente meilleure marque de l'histoire en salle, ex propriété de la Russe Tatyana Lebedeva, qui avait sauté à 15,36 m le 6 mars 2004 à Budapest.

"Wouaah... Je n'arrive pas à y croire !", a exulté l'athlète au micro de la télévision espagnole TVE. "Je suis très fière. Je n'y crois pas, ça m'a paru si facile, c'est indescriptible, une émotion énorme. Je suis très contente. J'ai été chercher ce record depuis le premier saut, mais c'est tombé au dernier saut. Là, je suis heureuse, mais quand je vais rentrer à la maison, je vais pleurer, parce que c'est ce que souhaite tout athlète", a ajouté la Vénézuelienne.

Objectif Tokyo

A Madrid, Rojas, entraînée par l'ancienne légende cubaine de la longueur Ivan Pedroso, a écrasé la concurrence, malgré trois essais mordus: avec son nouveau record du monde féminin en salle en poche, elle a devancé sa camarade d'entraînement cubaine Liadagmis Povea (14,52 m), deuxième à Madrid, et la Portugaise Patricia Mamona (14,28 m), troisième.

C'est à son 4e envol que Rojas a amélioré le record. Si elle est encore loin, 7 centimètres, du record du monde en extérieur détenu par l'Ukraienienne Inessa Kravets (15,50 m  le 10 août 1995 à Göteborg), la marge de progression de l'athlète vénézuélienne semble suffisamment importante pour envisager le dépasser un jour. Et pourquoi pas dès cet été à Tokyo ? 

France tv sport francetvsport