Usain Bolt
La star du sprint mondial, Usain Bolt | AFP - MICHEL CIZEK

Usain Bolt et Renaud Lavillenie à Ostrava pour se rassurer

Publié le , modifié le

La superstar du sprint, Usain Bolt, dispute aujourd'hui en République Tchèque le deuxième 100m de sa saison, après son 10"05 peu brillant aux Iles Caïmans et malgré des soucis d'ischio-jambier qui ont un temps fait craindre un forfait. De son côté, Renaud Lavillenie, battu lors de l'étape de la ligue de Diamant à Shanghaï, tentera de reprendre le dessus notamment face au champion du monde en titre Shawn Barber.

Des blagues avec les jeunes, des photos, des selfies et des sourires: Usain Bolt était mercredi à Prague, et tout le monde a pu respirer. Car la présence du sextuple champion olympique est apparue incertaine, un temps, après les déclarations de son entraîneur Glen Mills, lundi, citant "une blessure à un ischio-jambier aggravée".

Mais le Jamaïcain a donc bien fait le déplacement en République Tchèque, après un détour en Allemagne auprès de son médecin Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, à Munich. Et Bolt n'a pas fait dans la demi-mesure: "Je serais très heureux d'un 9 sec 8/10e", a lâché l'octuple champion du monde lors de la conférence de presse qui a suivi. Soit la meilleure performance mondiale de la saison. Bolt est un habitué du meeting. Il y est venu pour la première fois en 2006, et a souvent fait de cette compétition appartenant à la 2e division des réunions d'athlétisme (le circuit World Challenge) le théâtre de sa rentrée européenne. Ce sera de nouveau le cas cette saison.

Un peu rouillé

Samedi dernier, sa première course de l'année s'est déroulée aux Iles Caïmans, dans les Caraïbes, avec au final un 10 sec 05/100e sur 100 m, sans éclat. "Je n'étais pas aussi relâché que je le voulais, mais comme je le dis toujours, c'est toujours difficile de reprendre la compétition et de courir vite tout de suite", avait analysé Bolt, dont la dernière apparition en compétition remontait alors aux Championnats du monde 2015 de Pékin en août dernier, où il avait ajouté trois titres planétaires à son palmarès.

"Je ne suis jamais inquiet, je me suis retrouvé déjà dans des situations pires, c'est juste un manque de compétition, je suis un peu rouillé", avait-il ajouté, souriant, avant que son ischio-jambier chafouin ne fasse l'actualité.
Vendredi, Bolt sera à peu près seul au monde pour la victoire. L'originalité de ce 100 m sera constituée de la présence de l'Américain Ashton Eaton, roi du décathlon venu parfaire sa vitesse. Eaton participera également au concours de longueur.

Le Français Renaud Lavillenie, toujours en phase de reprise et donc avec une course d'élan réduite, tentera lui de renouer avec la victoire après sa 2e place à Shanghai samedi, à la perche. Avec également le Canadien Shawn Barber et le Polonais Piotr Lisek, le plateau est riche même s'il manquera à l'appel l'Américain Sam Kendricks, auteur de la MPM (5,92 m) mercredi à Pékin et tombeur de Lavillenie à Shanghai.

Ostrava constituera par ailleurs la première compétition de l'année pour la Polonaise Anita Wlodarczyk, recordwoman du monde du lancer du marteau (81,08 m) et seule femme de l'histoire à avoir dépassé les 80 m.

AFP