Annet Negesa, athlète hyperandrogène, dénonce une opération contre son gré

La vie d'Annet Negesa, jeune championne d'Afrique 2011 du 800m et star en Ouganda, a été brisée. En 2012, la fédération internationale d'athlétisme la prive des jeux olympiques de Londres pour un taux de testostérone naturelle anormal. Selon Annet, pour retrouver la compétition l'IAAF lui propose d'abord un rendez-vous en France, à Nice, pour suivre un traitement. La suite se passe dans une clinique en Ouganda en 2012 : Sans qu'on l'ai avertie, Annet Negesa y subit une opération lourde, l'ablation des organes génitaux internes. 7 ans plus tard, elle en subit toujours les graves effets secondaires. Une histoire extraite d'un reportage de la chaîne allemande ARD racontée par Thierry Vildary.

Publié le , modifié le