Une affaire de violences conjugales visant deux athlètes français portée au ministère

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
piste athlétisme

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Deux athlètes français sont accusés par leurs anciennes compagnes de violences conjugales dans des publications postées sur Instagram. Les deux hommes sont membres de l'équipe de France d'athlétisme. L'affaire est prise très au sérieux par la Fédération Française d'athlétisme, qui en a informé les autorités, alors que d'autres athlètes ont levé la voix pour dénoncer ces actes.

Une affaire de violences conjugales éclabousse le monde de l'athlétisme français. Deux membres de l'équipe de France sont accusés d'avoir frappé leurs anciennes compagnes. Plusieurs publications sur le réseau social Instagram montrent les victimes après les faits qu'elles dénoncent, parlant d'agressions. Contactée par nos soins, la Fédération Française d'Athlétisme nous a confirmé "avoir pris immédiatement au sérieux les faits évoqués" avant d'ajouter : "Nous avons pris connaissance de ces deux affaires par les réseaux sociaux ce jour (Ce lundi, ndlr). Notre service juridique a immédiatement interpellé les autorités ministérielles et fédérales compétentes.

Une jeune femme de 25 ans, et ancienne compagne d'un des deux athlètes mis en cause, a publié samedi dernier son témoignage et des photos montrant ses ecchymoses et traces de coups. "Les 16 et 17 juin derniers, j’ai été victime de violences physiques graves de la part de mon ex-petit ami, un ancien membre de l’équipe de France d’athlétisme mais toujours en activité", évoque-t-elle. Elle raconte comment une dispute a viré au drame et à ce qu'elle décrit comme "l'enfer".

Le post Instagram de la victime d'une agression présumée commise par un membre de l'équipe de France d'athlétisme
Le post Instagram de la victime d'une agression présumée commise par un membre de l'équipe de France d'athlétisme © Instagram

"L'amour rend aveugle, mais moi il a failli me tuer"

"Durant ces deux jours et parce que nous avions des problèmes communs à tous les couples et que nous étions en désaccord, cet individu s’est permis de me tabasser. Il m’a traînée au sol, il m’a fouettée, il m’a giflée, il m’a mis des coups de poings dans tout mon corps, il m’a jetée comme si je n’étais même pas vivante, comme si je ne ressentais rien, il m’a incitée à me suicider, il m’a rabaissée et m’a déchiré mes vêtements et d’autres biens personnels. […] L'amour rend aveugle, mais moi il a failli me tuer."

Une autre jeune femme, qui partageait sa vie avec un autre membre de l'équipe de France, a pour sa part, republié ces dernières heures un post d'une autre jeune athlète dénonçant les agissements des deux agresseurs accusés. Cette dernière avait publié lundi une story, supprimée par la suite, montrant une photo de la victime présumée avec des traces de coups au visage. Les deux victimes ont reçu le soutien de plusieurs autres athlètes, comme Renelle Lamote. La Fédération Française d'athlétisme s'est donc saisie de ces accusations et a ainsi immédiatement averti les autorités.

(Avec Natacha Basdevant)