Usain Bolt - Asafa Powell - Oslo 2012
Usain Bolt et Asafa Powell en 2012. | AFP - ORNELIUS POPPE / SCANPIX NORWAY

Une affaire de dopage dans le sprint jamaïcain ?

Publié le , modifié le

La rumeur n'en est plus une. Asafa Powell est le premier sprinteur jamaïcain à être convaincu de dopage, Sherone Simpson l'a suivi de peu et Nesta Carter ne devrait pas tarder. Si ni Usain Bolt, ni Shelly-Ann Fraser, ni Yohan Blake, têtes d'affiches de l'athlétisme jamaïcain ne sont mis en cause, le sprint jamaïcain se trouve bel et bien au coeur d'un scandale. Selon les premiers aveux, notamment celui d'Asafa Powell, le produit incriminé est un stimulant ingéré involontairement.

Après Tyson Gay, le sprint mondial va-t-il se trouver dans une tempête dont il aurait du mal à se relever ? Les révélations de The Gleaner, quotidien jamaïcain de référence font beaucoup réagir les réseaux sociaux. Sur les cinq athlètes qui auraient été contrôlés positifs en juin dernier aux sélections jamaïcaines, deux sprinteurs seraient des médaillés d'or olympiques. Avec l'annonce du contrôle positif d'Asafa Powell et Sherone SImpson il reste le nom d'un sprinteur à être dévoilé. Ce pourrait être Nesta Carter selon le quotidien britannique The Daily Telegraph.

Powell et Simpson avouent

Les deux premiers athlètes qui ont reconnu avoir subi un contrôle positif sont donc Asafa Powell et Sherone Simpson. Le sprinteur de 30 ans a annoncé dans un communiqué son contrôle positif à un produit stimulant, (oxilofrine), apparenté à l'éphédrine ingéré involontairement. Sherone Simpson, vice-championne olympique du 100 m en 2008, a aussi  reconnu dimanche dans un communiqué qu'elle avait subi un contrôle antidopage positif. Powell, Carter et Simpson s'entraînement ensemble au sein du groupe MVP  Track Club en Jamaïque, sous les ordres de Stephen Francis. "Je veux assurer ma famille, mes amis et mes fans que je n'ai jamais  volontairement pris des produits interdits. Je ne suis pas et je n'ai jamais  été un tricheur. Mon erreur n'est pas d'avoir triché mais de ne pas avoir été  plus vigilant", a dit Powell, qui est le 4e homme le plus rapide de l'histoire  sur la ligne droite avec ses 9 sec 72 (septembre 2008).

Ce dimanche soir, la JADCO, la commission jamaïcaine antidopage a confirmé avoir reçu un rapport sur des résultats anormaux sur les échantillons A de cinq athlètes.

Un complément alimentaire en cause

Selon Asafa Powell, c'est donc un complément alimentaire, nouvellement introduit au sein de son groupe d'entraînement, qui serait à l'origine de ces contrôles positifs. Plus tôt dans la journée, The Gleane, révélait que l'un des athlètes contrôlés positifs prévoyait de mener l'enquête sur ce complément alimentaire et porter l'affaire en justice. On ignore encore de qui il s'agit. Cette information arrive un mois après l'annonce du contrôle positif de la médaille d'or jamaïcaine du 100m en 2008, Veronica Campbell-Brown.

Un temps soupçonné, Usain Bolt échappe au scandale mais sa position est fragilisée au sein d'une équipe jamïcaine qui va devoir se défendre face à des accusations de dopage organisé.