Teddy Tamgho à la relance après plus d'un an d'absence

Teddy Tamgho à la relance après plus d'un an d'absence

Publié le , modifié le

D'abord victime d'une fracture du tibia en novembre 2013, le champion du monde français du triple-saut a ensuite été suspendu un an en compétition pour manquements répétés à des contrôles antidopages Il entrevoit enfin la fin du tunnel alors que sa suspension sera levée à partir du 17 mars prochain.

L'absence de Teddy Tamgho en compétition pendant plus de 16 mois aura été un tunnel presque aussi long que son saut de 18,04 mètres aux championnats du monde d'athlétisme de Moscou, où il décrocha l'or en août 2013. Pour la première fois depuis sa fracture du tibia en novembre 2013, le champion français aperçoit la fin du tunnel. Sa suspension de 12 mois pour trois défauts de localisation à des contrôles antidopage prendra en effet officiellement fin à partir du 17 mars prochain. 

Un corps tout neuf

Teddy Tamgho reviendra  à la compétition "normalement en avril", a indiqué mercredi 18 février le champion du monde français du triple saut, à la fin d'une séance d'entraînement dans le Var. "Mon agent est en train de regarder le programme, je reprendrai en avril, normalement lors des Drake Relays", compétition qui se déroule du 22 au 26  avril à Des Moines (Iowa), a expliqué l'athlète de 25 ans. "Je serai à 100%, mais pour cela, il faut que j'essaie de trouver une  petite compétition juste avant, pour enlever la pression ou l'appréhension, et pouvoir commencer la petite bagarre", a précisé le champion du monde 2013.

Le champion du monde du triple-saut Teddy Tamgho lors d'une séance d'entraînement dans le Var, le 18 février 2015.
Le champion du monde du triple-saut Teddy Tamgho lors d'une séance d'entraînement dans le Var, le 18 février 2015.

Sa longue absence en compétition lui a au moins permis de faire souffler son corps, martyrisé par les traumatismes violents infligés par la pratique intensive du triple-saut. "Physiquement je suis un peu entamé parce que je travaille pas mal en ce  moment, je suis en reprise physique. On avance de plus en plus dans le travail  spécifique, même si c'est encore très général. C'est vrai que je suis un peu  touché par les enchaînements. Mais psychologiquement, c'est nickel. C'est la  première fois depuis 2011 que je peux sauter sans aucune douleur. Le sportif de  haut niveau veut toujours s'entraîner avec le moins de problèmes physiques, et aujourd'hui j'ai la chance de retrouver ce genre de sensations, de vraiment  m'amuser, et d'aimer ce que je fais."

L'ombre du dopage

L'image de Teddy Tamgho a forcément été ternie par sa suspension pour manquements aux contrôles antidopages.  Il avait été suspendu pour un an en juin 2014 pour avoir manqué à trois reprises des contrôles antidopage, les 19 décembre 2012, 28 janvier 2014 et 18 mars 2014, date à laquelle sa suspension a pris effet. Mais le champion du monde français dit ne pas être affecté outre-mesure par cette suspension. "Cette suspension ne m'a pas touché plus que ça, c'est plus l'amalgame  qui m'a fait un peu peur. Ça ne change rien pour moi, je sais que je suis super  clean, les tests ont toujours été concluants et il n'y a jamais eu de problème  avec moi. Je reviens, je fais ce que j'ai à faire."

Objectif Pékin 2015

Lors de sa conférence de presse, Tamgho a donné rendez-vous pour la  défense de son titre aux Mondiaux-2015 à Pékin (22-30 août), où il est qualifié  d'office. "Cette année il y a les Mondiaux, mais c'est un objectif un  peu lointain. Il y a encore pas mal de mois avant d'y être, il faut vraiment franchir étape par étape, mois après mois. Je sais que je suis attendu, mais je dois me concentrer sur moi, en 2013 c'est ça qui a marché, je dois garder le même objectif."

Camille Belsoeur @camBelsoeur