Teddy Tamgho 072010
Teddy Tamgho | AFP - Emmanuel Dunand

Teddy Tamgho dans l'incertitude

Publié le , modifié le

Teddy Tamgho, le troisième performeur de l'histoire du triple saut (17,98 m), est incertain pour les Championnats d'Europe de Barcelone (27 juillet-1er août), victime d'une lésion à un mollet, a indiqué son agent René Auguin. "Il a passé une IRM (imagerie à résonnance magnétique) mardi sur Paris. Elle a révélé une lésion au mollet et aux ischios-jambiers", a confié celui qui défend ses intérêts.

"Pour l'instant, il a une grosse semaine de repos. Et sa participation aux Europe dépendra donc de l'évolution", a indiqué Auguin, confirmant une information parue dans L'Equipe.
L'entraîneur Jean-Hervé Stievenart, dont il s'est officiellement séparé en  mai mais toujours très proche, évoque une "lésion anecdotique aux ischio mais un  décollement de l'aponévrose au mollet". Joint par l'AFP, Teddy Tamgho a indiqué qu'il ne ferait "aucune déclaration". Cette blessure, décelée lors d'une échographie lundi et confirmée par l'IRM  mardi, est survenue vendredi lors des Championnats de France à Valence. Au 1er essai, Tamgho avait stoppé son élan se plaignant après coup "de  crampes". Il avait finalement insisté pour remporter le concours sur un saut de  17,64 m à son 4e essai, son seul saut complet du concours.

"Si j'avais été son entraîneur, j'aurais tout fait pour l'arrêter. Sur la  course, j'ai de suite vu que c'était un problème musculaire et non un problème  de crampes", a commenté Stievenart. "Stiev" pense que ses chances pour les Europe ne sont pas forcément  compromises, tant sa marge sur ses adversaires, comme le Britannique Phillips  Idowu, est grande cette saison puisque Idowu, le champion du monde, a un record  cette saison à 17,48. "C'est un homme de défi et ceci en est un. Dans sa tête, il sait de toute  façon que même sans s'entraîner, ça peut bien se passer", a ajouté le  technicien. Le 12 juin dernier à New York, Tamgho, 21 ans, était devenu le troisième  performeur de l'histoire en échouant à 2 cm de la barrière symbolique des 18  mètres, franchie uniquement par deux hommes, le Britannique Jonathan Edwards  (18,29 m) et l'Américain Kenny Harrison (18,09).