Mélina Robert-Michon

Report des JO - Mélina Robert-Michon : "2020 ou 2021, la motivation sera toujours là"

Publié le , modifié le

La lanceuse du disque et vice-championne olympique en titre Mélina Robert-Michon livre son ressenti à la suite de l'annonce du report des Jeux olympiques. Soulagée que les athlètes soient enfin entendus, elle affirme qu'elle sera toujours là en 2021 avec autant de motivation.

Comme l’ensemble du monde sportif, Mélina Robert-Michon a appris le report des Jeux olympiques de Tokyo, "au plus tard à 2021". Une annonce à laquelle elle s’attendait. "Ce n’est pas vraiment à la vue des dernières infos. Ça paraissait difficile de se tenir aux dates prévues."

Une décision accueillie aussi avec beaucoup de soulagement pour la recordwoman de France du lancer du disque. "Ça enlève beaucoup de pression. C’est un soulagement pour tout le monde parce que je ne vois pas comment on aurait pu réunir des milliers d’athlètes au même endroit avec la situation actuelle." La vice-championne olympique en 2016 à Rio visait au minimum un podium cet été pour rebondir après son échec aux Championnats du monde de Doha en septembre dernier (10e). Mais ce n’est que partie remise.

"La motivation sera toujours là"

A 42 ans en 2021, la Française pourrait devenir l’athlète médaillée la plus âgée si elle monte sur le podium. Et il n’était pas question de prendre sa retraite en 2020. "Je comptais aller au moins jusqu’à la fin de l’année 2021. Quoi qu’il arrive la motivation sera toujours là." Quant à 2024, elle ne s’est pas encore posée la question.

"Les journées sont bien remplies"

Confinée chez elle dans la région de Lyon, la vice-championne du monde en 2013 est bien occupée. Avec ses deux filles de 9 et 2 ans, elle doit faire l’école à la maison, tout en continuant à s’entraîner. "J’ai récupéré du matériel d’entraînement et j’essaye de m’entretenir mais ce n’est pas optimal. J’ai un petit extérieur donc ce n’est pas possible de s’entraîner au lancer. Et avec l’école à la maison, on peut dire que les journées sont bien remplies."

Autre échéance de l’été 2020 : les championnats d’Europe d’athlétisme (du 26 au 31 août à Paris). Absente en 2018 pour maternité et 5e en 2016 à Amsterdam, Mélina Robert-Michon affirme que la compétition, organisée en France à Paris, constituerait "l’objectif principal de la saison", s’ils sont maintenus. Mais à ce jour, la tenue des Europe n’est toujours pas fixée. "Je n’en ai aucune idée. Je pense que le mois suivant sera décisif."

Elena Cervelle @Elena_Cvl