Renaud Lavillenie
Renaud Lavillenie | DON EMMERT / AFP

Renaud Lavillenie se verrait bien sur le sautoir de Paris aux JO 2024

Publié le , modifié le

Champion olympique à Londres en 2012, Renaud Lavillenie se verrait bien encore en course en 2024 à Paris, pour les JO. "L'objectif dans un coin de la tête c'est d'être présent dans le stade à Paris en 2024", a-t-il expliqué à la veille de son premier concours de la saison à Tignes. Il aura alors 37 ans, et le recordman du monde du saut à la perche se sentira alors pousser des ailes. "Si je suis dans ce stade, je ne dis pas que je serai difficile à battre, mais j'aurai les moyens de pouvoir rivaliser parce qu'il suffit d'un saut."

Renaud Lavillenie est un homme de record. Détenir celui en salle (6.16m) ne lui suffit pas. Alors, pourquoi ne pas redevenir champion olympique, 12 ans après son premier ? "Mon objectif sera d'être compétitif jusqu'en 2021 puis de pouvoir être dans la compétition à Paris", a déclaré le perchiste français, lors d'une conférence de presse qui se tenait à Tignes à la veille de son premier concours en salle. "Parce qu'avoir les Jeux à la maison, peu importe le niveau que tu as, ça n'a pas de prix. Après, si je suis dans ce stade, je ne dis pas que je serai difficile à battre, mais j'aurai les moyens de pouvoir rivaliser parce qu'il suffit d'un saut. Si je suis en finale en 2024, tout peut se passer à la perche. Je sais comment je suis capable de me transcender avec une telle émulation."

Dans cinq ans, il aura 37 ans. L'âge qu'avait Sergei Bubka, l'autre légende de la perche, en 2000, lorsqu'il a mis un terme à sa carrière après les JO de Sydney, sur une élimination aux qualifications.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze