Record d'Europe du 400m haies : "tout sauf une surprise" pour Stéphane Diagana

Publié le , modifié le

Auteur·e : William Vuillez
Stéphane Diagana
Stéphane Diagana | PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPP

24 ans après, le record d'Europe du 400 mètres haies, établi par Stéphane Diagana en 1995, a été battu. Jeudi à Oslo, le jeune Norvégien Karsten Warholm, devant son public, a signé un temps de 47 secondes 33, améliorant ainsi de 4 centièmes le record de Diagana (47'37). Mais pour l'ancien athlète français, ce nouveau record n'a rien de surprenant.

Depuis jeudi soir, Stéphane Diagana n'est plus le recordman d'Europe du 400m haies. La faute à qui ? Le Norvègien Karsten Warholm, qui a signé à Oslo, le tour de piste en 47 secondes et 33 centièmes. 

- Comment avez-vous appris que votre record était tombé ? 
Stéphane Diagana :
 "Je n'ai pas suivi le meeting, car j'étais sur un autre événement. Il se trouve que je n'avais pas mon portable sur moi et c'est ma femme qui me l'a appris. Quand j'ai récupéré mon portable, j'avais reçu beaucoup de SMS. Ça a pas mal sonné ensuite !"

- Comment avez-vous réagi ?
SD : "
Quand ma femme me l'a dit, j'ai répondu "Ah, ça y'est !". Pour moi c'était évident qu'il n'allait pas tarder à être battu. Ça a été tout sauf une surprise pour moi !"

Le Norvégien Karsten Warholm et son record d'Europe du 400m haies
Le Norvégien Karsten Warholm et son record d'Europe du 400m haies © AFP - Ryan Kelly

- Votre record a tenu 24 ans ! Vous l'auriez imaginé à l'époque ? 
SD : "
Jamais ! C'était un bon record pour l'époque, 47'37. J'améliorais de 11 centièmes le précédent, mais vous savez, quand vous signez ce genre de bail, vous n'en connaissez jamais la durée." 

- Quand avez-vous senti qu'il était "en danger" ? 
SD : "
En 2011, je me suis dit qu'il pouvait bientôt tomber. On a eu un champion du monde britannique et les coureurs descendaient régulièrement sous les 48 secondes. Quand Warholm est arrivé, je savais qu'il allait rapidement battre le record d'Europe."

- Vous saviez que c'était lui et pas un autre ?  
SD : "
Oui, depuis 2016. Je me suis dit "enfin un client en Europe, qui a les atouts pour y arriver". Il était jeune, il partait très vite, je savais qu'à un moment, il allait réussir à mettre tout bout à bout. Il a été champion du monde par la suite, à Londres en 2017 et quand j'ai vu qu'il avait démarré la saison à 47'85, je savais qu'il pouvait largement le faire très rapidement."

à voir aussi Ligue de Diamant : 5 chiffres autour du phénomène Karsten Warholm Ligue de Diamant : 5 chiffres autour du phénomène Karsten Warholm

- Il peut faire encore mieux selon vous ? 
SD : "
Bien sûr ! Il a une belle marge de progression. Il est jeune (23 ans) donc il a encore 3 années devant lui, peut-être 4, où il peut gagner du temps. Pour moi, s'il continue comme ça, il peut gagner 2 ou 3 dixièmes et passer sous les 47 secondes pourquoi pas !" 

- Le record du monde, établi par Kevin Young il y a 27 ans (46'78) peut être battu dans les mois à venir selon vous ? Par Karsten Warholm ? 
SD : "
Je pense qu'actuellement, Warholm n'est pas le mieux placé pour battre le record du monde, mais oui, ce n'est pas impossible qu'il tombe. Dans l'immédiat je pense plus au Qatari Abderrahman Samba, il est un peu au dessus. L'an dernier, il a couru en 46'98, en 47'27 cette saison, donc pourquoi pas, mais la saison est encore longue. Les Championnats du monde sont au Qatar, Samba va être costaud chez lui. On a vu avec Warholm que courir à la maison ça peut faire la différence. Ça va être une sacrée course !"

à voir aussi Ligue de Diamant : 5 chiffres autour du phénomène Karsten Warholm Ligue de Diamant : 5 chiffres autour du phénomène Karsten Warholm