Ninon Guillon-Romarin, nouvelle détentrice du record de France à la perche
Ninon Guillon-Romarin, nouvelle détentrice du record de France à la perche | MAXPPP

Record de France féminin pour Guillon-Romarin, MPM pour Lavillenie, la perche française va bien à une semaine des Mondiaux

Publié le , modifié le

Ninon Guillon-Romarin a battu le record de France du saut à la perche féminin avec une barre à 4,72 m, dimanche au All Star Perche de Clermont-Ferrand. En janvier, à Orléans, la jeune perchiste de 22 ans avait déjà égalé précédente la marque de Marion Fiack à 4,71 m, établie en 2015. Dans la même compétition, organisée par Renaud Lavillenie, le champion olympique a établi la meilleure performance mondiale de l'année, en sautant 5.93m. Comme l'Américain Sam Kendrick, qui a remporté l'épreuve au nombre des essais.

"Je suis ravie de cette performance qui montre que je progresse et que, techniquement, j'approche d'un bon niveau", s'est réjouie Ninon Guillon-Romarin. "L'ambiance formidable de la salle m'a aussi poussé à aller plus haut. On a la chance de voir apparaître une vraie densité dans la perche féminine et cela créé une véritable émulation", s'est réjoui celle qui termine 3e du concours de Clermont-Ferrand, remporté par l'Américaine Katie Nageotte (4,86 m). "Je vais aller aux Championnats du monde la semaine prochaine avec l'envie de faire du mieux possible. Toutes les barres vont compter dans un concours de niveau égal et j'espère prendre beaucoup de plaisir pour représenter mon pays", a-t-elle ajouté.

Guillon-Romarin fait partie, avec deux autres perchistes, Renaud Lavillenie et Axel Chapelle, des dix athlètes français sélectionnés pour les Mondiaux en salle de Birmingham (1er-4 mars). Et renaud Lavillenie, dans une compétition qu'il organise, n'a pas raté l'occasion de faire parler de lui. Si 7 athlètes masculins ont franchi la barre à 5.88m, seulement deux ont passé celle à 5.93m, synonyme de meilleur performance mondiale de l'année. Et le Clermontois était l'un d'eux. Mais c'est Sam Kendricks qui s'est imposé, puisqu'il lui a deux essais pour y parvenir, contre trois au Français.  La précédente MPM de l'hiver était de 5,91m.

Une bonne répétition avant les Mondiaux

"C'est toujours un peu frustrant de perdre seulement aux essais ! Il me manque un peu de réussite pour l'emporter mais j'ai la fierté d'avoir pu gérer de front l'organisation et ma participation à l'épreuve. Ma saison se construit et je commence à avoir des repères de très haut niveau. Je pense que, la semaine prochaine, le concours des championnats du monde devrait être d'un très haut niveau et j'espère tirer mon épingle du jeu", a expliqué Renaud Lavillenie. Sur la liste des engagés, seul manquait à l'appel le champion olympique en titre Thiago Braz, ce qui laisse préjuger de la valeur de ce concours, où le vainqueur de l'édition précédente, le Canadien Shawn Barber, a terminé à la huitième place. Au-delà de performance établie par Kendricks et Lavillenie, le Suédois Armand Duplantis s'est distingué en battant le record du monde junior (4e à 5,88m) et les Français Axel Chapelle et Kevin Menaldo se sont classés respectivement 5e et 7e, avec la même barre.
 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze