Walter Dix 062011
Walter Dix | AFP - ANDY LYONS

Puissance Dix

Publié le , modifié le

Walter Dix a réalisé le doublé 100m-200m lors des sélections américaines à Eugene. En l'absence de Tyson Gay, blessé et forfait pour les prochains championnats du monde en Corée du Sud à Daegu, le sprinteur américain s'impose comme l'arme n°1 du sprint US face à l'armada jamaïcaine emmenée par Usain Bolt.

Walter Dix portera les espoirs de tout le sprint américain sur ses épaules à Daegu. Habituellement rejeté dans l'ombre par son compatriote Tyson Gay, meilleur performeur de la saison (9.79) et deuxième meilleur  performeur de tous les temps (9.69), Dix est propulsé en première ligne depuis la blessure du grand rival d'Usain Bolt. Touché à la hanche, Gay a donc dû renoncer à ces sélections à Eugene, qualificative pour les championnats du monde. C'est dir si la pression sera forte sur Dix, qui devra lutter avec l’impressionnante escouade jamaïcaine de Bolt, Mullins et consorts.

Dix, pourtant, semble de taille à relever le défi. Déjà vainqueur vendredi du 100m dans un probant 9.94, le Floridien de 25 ans a réussi la passe de deux en remportant le 200m dimanche dans le temps canon de 19.95 (vent favorable: +2,4  m/s) devant Darvis Patton (19.98) et Jeremy Dodson  (20.07). De quoi donner le moral à celui qui avait terminé à la troisième place des deux épreuves du sprint court à Pékin : "Je me sens vraiment en confiance en vue des Mondiaux. Maintenant, j'ai le  sentiment que je peux y décrocher l'or car je ne pensais pas faire aussi bien  en arrivant ici", a déclaré Dix. "Je suis plus fort, plus léger, plus intelligent (qu'en 2008), je sais ce dont je suis capable." Suffisant pour effrayer Usain Bolt ?

Richards-Ross et Jones à la trappe

Chez les dames, Carmelita Jeter a manqué le doublé 100 m/200 m en prenant la 2e place sur le demi-tour de piste avec 08/100 de retard sur Shalonda Solomon (22.15, +1,0 m/s) alors qu'elle était en tête à la sortie du virage. La championne du monde en titre du 400 m, Sanya Richards-Ross, n'a pas réussi son pari de se qualifier pour les Mondiaux sur 200 m: elle a pris la 7e place de la finale, à 53/100 de Solomon. Solomon a établi son record personnel et une des quatre meilleures performances mondiales de la saison (MPM) enregistrées à Eugene.

Jesse Williams a en effet porté la meilleure marque de l'année à 2,37 m à la hauteur, Brittney Reese a effectué le plus long saut de la saison avec 7,19 m et Kellie Wells est devenue la plus rapide de 2011 sur 100 m haies en 12.50. Sur les haies hautes, la déception a été immense pour Lolo Jones, qui ne fera pas partie de l'équipe US pour Daegu. En demi-finale, la hurdleuse de l'Iowa a pris un mauvais départ, a touché le bras d'une autre concurrente et n'a pu se qualifier pour la finale. Elle était déjà en proie à un nerf sciatique douloureux qui n'a pas arrangé les choses. "Dégoûtée. Je préfèrerais être poignardée cinq fois dans la jambe que de ne pas faire partie de l'équipe pour les Mondiaux", a-t-elle écrit sur Twitter.

Le 400 m haies a accouché d'une course de toute beauté, enlevée par le triple champion universitaire Jeshua Anderson devant le champion du monde 2005 Bershawn Jackson et le double champion olympique (2000, 2008) Angelo Taylor. Les trois hommes ont fini avec seulement 01/100 d'écart, Anderson et Jackson en 47.93 et Taylor en 47.94. Anderson, 22 ans, a arraché la victoire en plongeant presque sur la ligne d'arrivée, sa marque de fabrique.
"Cette victoire a une signification particulière car Bershawn et Angelo sont des sources d'inspiration pour moi", a confié le vainqueur.

Julien Lamotte