Oscar Pistorius
Oscar Pistorius | AFP

Pistorius pourrait être libéré le 21 août

Publié le , modifié le

Oscar Pistorius, condamné à cinq ans de prison pour avoir abattu sa petite amie en 2013, pourrait être remis en liberté surveillée dès le 21 août, après dix mois de détention, a indiqué lundi un responsable des services pénitentiaires.

"Nous recommandons qu'il soit placé en liberté surveillée le 21 août", a déclaré à l'AFP Zach Modise, commissaire des services pénitentiaires d'Afrique du Sud. "La commission des libertés prendra une décision cette semaine". Dans un premier temps, a expliqué M. Modise, Pistorius serait confiné à domicile avec une heure seulement de liberté par jour. Si tout se passe bien, le temps quotidien de liberté augmenterait progressivement.

Pour justifier cette libération rapide, les services pénitentiaires se réfèrent à la loi sud-africaine: "Les textes qui encadrent sa condamnation prévoient qu'il doit purger obligatoirement au moins un sixième de sa peine derrière les barreaux", a expliqué le responsable. Condamné le 21 octobre, Pistorius aura passé exactement dix mois en prison, soit très exactement le temps minimum imposé. Il resterait ensuite jusqu'à la fin des cinq ans sous le régime de la liberté surveillée. La peine pourrait cependant être modifiée, l'accusation ayant fait appel. "Aucune date précise n'a été fixée pour l'instant mais nous pouvons confirmer que l'appel aura lieu en novembre cette année", a indiqué lundi à l'AFP la cour suprême d'appel d'Afrique du Sud. 

AFP