4x400m Jamaique sacrée
Williams-Hills signe sur le fil la victoire de la Jamaïque. | OLIVIER MORIN / AFP

Les Jamaïcaines reines du 4x400m, déveine pour les Françaises

Publié le , modifié le

Les Jamaïcains sont bel et bien les rois et reines du sprint. Après les titres sur 100m et 4x100m chez les femmes et les hommes, la Jamaïque a remporté le 4x400m dames en 3’19’’13. Les Américaines, bien menées par Sanya Richards-Cross et Allyson Félix, étaient pourtant les grandes favorites du relais 4x400m, mais ont été battues dans la dernière ligne droite. Les Françaises, bien parties dans la finale, n'ont terminé que septièmes, en 3'26''45. Le résultat aurait pu être meilleur s'il n'y avait pas eu cette chute dans le dernier passage de témoin.

Dans un temps de 3:19.13 contre 3:19.44, les Jamaïcaines sont parvenues à remporter le 4x400m dames, aux dépens des Etats-Unis. Dans la dernière ligne droite, Novlene Williams-Mills est parvenue à doubler une Francena Mc Corory à bout de souffle. La Grande-Bretagne s'empare de la médaille de  bronze (3:23.62). Les Etats-Unis restaient sur trois titres d'affilée sur la distance (en 2007, 2009 et 2011). A Moscou en 2013, les Américaines avaient déjà connu l'amère déception d'une médaille d'argent, derrière des Russes survoltées à domicile.  

L’équipe de France était quatrième à l’entame du dernier passage de témoin, et la médaille de bronze était encore jouable. Mais Agnès Raharolahy a chuté dans l'emballage de la zone de passage, bousculée par la Nigérianne Tosin Adeloye. Elle n’est pas parvenue à donner le témoin à Floria Gueï dans de bonnes conditions. Cette dernière, malgré les qualités de finisseuse qu’on lui connaît, n’a pu que limiter la casse, en terminant septième.

Pour revoir la finale :