Bohdan Bondarenko
Le sauteur ukrainien Bohdan Bondarenko | AFP - FRANCK FIFE

Le programme de dimanche : Duels attendus à la hauteur et sur le 5000m

Publié le , modifié le

Le rideau va tomber sur les championnats du monde d’athlétisme de Pékin. La matinée sera marquée par le marathon féminin. Les Mondiaux se finiront sur les traditionnels relais 4x400m où la 10e médaille d’or d’Allyson Félix est espérée. Avant ces feux d’artifice, le concours de la hauteur masculin promet de monter très haut et le duel entre les Ethiopiennes Dibaba et Ayana sur 5000m sera très attendu.

L’épreuve à ne pas rater : la hauteur messieurs

Cela fait désormais deux ans que la discipline retrouve les sommets, et des hauteurs que l'on n'avait plus vues depuis 20 ans. Dans le sillage de l'Ukrainien Bohdan Bondarenko, le premier à avoir osé tenter de battre le record du monde du Cubain Javier Sotomayor (2,45 m en 1993) à Lausanne en 2013, le pur talent qatari Mutaz Essa Barshim s'est depuis engouffré dans la brèche, le tentant également à plusieurs reprises. Et les deux hommes se tirent vers le haut à chaque occasion. Cette saison, Barshim possède encore la meilleure performance mondiale de l'année (2,41 m), mais le Qatari semble marquer le pas ces dernières semaines. Le Canadien Derek Drouin (2,38 m cette année) s'est lui montré impressionnant d'aisance. Pour Bondarenko, il s'agira de savoir si ses douleurs au pied ne se réveilleront pas. Et à domicile, dans le Nid d'Oiseau, le Chinois Zhang Guowei vainqueur de l'étape Ligue de diamant d'Oslo, pourrait avoir des ailes...

L’athlète à suivre : Genzebe Dibaba

L’Ethiopienne Genzebe Dibaba peut devenir la première femme à réussir le doublé 1500-5000 dans un grand championnat (Jeux Olympiques et Mondiaux). Celle qui peut l’empêcher de rentrer dans l’histoire est une compatriote, Almaz Ayana. Les deux femmes s'étaient livré un combat d'anthologie au Stade de France le 4 juillet pour l'étape de Ligue de diamant de Paris. Les deux Ethiopiennes s'étaient relayées plus ou moins bien dans une tentative finalement avortée de record du monde du 5000 m. Dibaba avait remporté l'épreuve en signant malgré tout le 4e chrono de tous les temps (14 min 15 sec 41). En début de saison, à Shanghaï, c'est Ayana qui avait frappé un grand coup en réalisant le 3e chrono de tous les temps (14:14.32).

Les Français en lice

La chance de médaille tricolore reposera sur les épaules du relais 4x400m emmené par le quatuor Agnès Raharolahy, Marie Gayot, Estelle Perrossier et Floria Guei. Après leur beau chrono dans les séries samedi, les Bleues, championnes d’Europe en titre - personne n’a oublié le dernier tour de piste de Floria Guei - espèrent se mêler à la lutte pour le podium, même si pour l’or, cela devrait se jouer entre les Etats-Unis et la Jamaïque. Allyson Félix pourrait devenir la deuxième athlète après Usain Bolt a totalisé au moins 10 médailles d’or aux Mondiaux.

Vidéo : la série du 4x400m féminin

Le programme du dimanche 30

. Matin:
01h30: marathon dames (finale)

. Après-midi:
12h30: hauteur messieurs (finale)
12h45: javelot dames (finale)
13h15: 5000 m dames (finale)
13h45: 1500 m messieurs (finale)
14h05: 4x400 m dames (finale)
14h25: 4x400 m messieurs (finale)