L'IAAF suspend 28 athlètes sans révéler leurs noms

L'IAAF suspend 28 athlètes sans révéler leurs noms

Publié le , modifié le

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a révélé mardi 32 contrôles positifs, concernant 28 athlètes, après une série de réanalyses pratiquées sur des échantillons des Mondiaux 2005 et 2007. Pour des questions de "procédure légale", leur identité est gardée secrète.

Ces 28 athlètes ont été suspendus à titre provisoire, et l'IAAF assure qu'aucun d'entre eux ne participera aux Mondiaux de Pékin, lesquels débutent le 22 août prochain.

"Une très petite partie" des athlètes encore en activité

"Une grande majorité des 28 athlètes concernés a pris sa retraite, certains d'entre eux ont déjà été sanctionnés, et une très petite partie reste active dans le sport", ajoute la fédération dans un communiqué publié ce mardi. Les athlètes encore en activité sont déjà suspendus, précise l'IAAF : cela signifie que ces contrôles ne concernant pas Justin Gatlin, champion du monde du 100m et du 200m il y a dix ans, et futur rival d'Usain Bolt à Pekin. 

Ces réanalyses ont été possibles grâce au nouveau code mondial antidopage (janvier 2015), qui stipule que les échantillons conservés depuis dix ans et plus peuvent être à nouveau examinés. Ainsi, en avril dernier (avant les allégations faites contre l'IAAF par l'ARD et le Sunday Times), l'IAAF a rouvert le dossier des Mondiaux 2005 et 2007 en intégrant les progrès de la science dans la lutte contre le dopage. "L'IAAF ne se voile pas la face face au fait que certains athlètes continuent de tricher (...) mais nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir, et utiliserons tous les outils disponibles pour protéger les athlètes propres qui forment la majeure partie de notre sport", conclut l'IAAF. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer