Ryan Bailey
Ryan Bailey passe la ligne devant Usain Bolt | STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Mondiaux : Le relais américain devance la Jamaïque d'Usain Bolt

Publié le , modifié le

Les Etats-Unis ont remporté samedi le 4x100 m des Mondiaux de relais, au nez et à la barbe de la Jamaïque et de sa star Usain Bolt, qui a ouvertement regretté que l'équipe américaine ait aligné trois sprinters passés par la case dopage.

Le quatuor américain composé de Mike Rodgers, Justin Gatlin, Tyson Gay et Ryan Bailey, s'est imposé en 37''38, devant la Jamaïque, 2e (37''68) et le Japon, 3e (38''20). A l'issue de la course, la tension était palpable, le sextuple champion olympique traînant même les pieds pour la photo de groupe.

Avant les retrouvailles sur le terrain, la guerre avait déjà été déclarée. La semaine dernière, le roi du sprint avait estimé que Gay, dont la suspension a été ramenée de deux à un an après qu'il eut accepté de collaborer avec l'agence américaine anti-dopage (Usada), aurait dû être banni à vie. Parmi les relayeurs victorieux samedi sanctionnés pour dopage figuraient aussi Gatlin, champion olympique du 100 m en 2004, suspendu 4 ans, et Mike Rodgers, privé de course pendant 9 mois. "Je ne suis jamais inquiet, cela fait partie du sport, a estimé Bolt, quant à la participation d'athlètes américains dopés. Je cours contre quelques-uns de ces gars-là depuis des années, alors, maintenant, c'est à moi d'être en forme et de faire le travail". Avec Bolt, la Jamaïque a remporté trois titres mondiaux et deux médaille d'or olympiques du 4x100 m.

"Le passé est le passé"

Gay a pour sa part éprouvé des regrets: "J'ai pris la mauvaise direction pensant que certains compléments (alimentaires) étaient propres mais ils ne l'étaient pas". "Je voudrais présenter mes excuses à tous les enfants qui se seraient sentis trahis ou qui pensent qu'ils pourraient faire tout ce qu'ils veulent. Le passé est le passé, j'ai demandé pardon pour mon erreur. Et maintenant je vais de l'avant", a-t-il dit. Peu ému par le discours de Gay, Bolt aura l'occasion de prendre sa revanche sur le 4x200 m dimanche soir avec en ligne de mire les Mondiaux de Pékin cet été (22-30 août): "Les Etat-Unis étaient bien préparés... Cela rend les Mondiaux encore plus stimulants. Je ne suis pas totalement surpris. Nous ne sommes pas dans la meilleure des formes, et personnellement je sais que je ne suis pas à mon meilleur niveau. J'ai trois mois pour y travailler". "Je suis venu ici pour courir et je prends chaque défaite comme un apprentissage, a-t-il ajouté.

francetv sport @francetvsport