Coleman
Christian Coleman. | Jewel SAMAD / AFP

Mondiaux d'Athlétisme 2018 : L'attraction Coleman

Publié le , modifié le

L'après-Bolt démarre à Birmingham : Le nouveau bolide américain Christian Coleman, qui incarne l'avenir du sprint orphelin de la légende jamaïcaine, sera la principale attraction des Mondiaux-2018 en salle, de jeudi à dimanche. 

A bientôt 22 ans, qu'il fêtera mardi, Coleman a tout pour assurer la relève sur la ligne droite et devenir la nouvelle tête d'affiche des pistes. Médaille d'argent du 100 m aux Championnats du monde de Londres en 2017 derrière le vétéran Justin Gatlin et devant Bolt, la fusée d'Atlanta a marqué les esprits cet hiver en battant sur 60 m le vieux record du monde (1998) de Maurice Green en 6 sec 34 et sera le grandissime favori pour décrocher son premier grand titre international.

D'autant qu'hormis son compatriote Ronnie Baker, il ne devrait pas avoir d'adversaire à sa mesure.   Avec la présence de 16 athlètes sacrés l'an dernier à Londres (6 chez les hommes, 10 chez les dames), ce grand rendez-vous indoor s'annonce pourtant de très haut niveau dans plusieurs spécialités, à l'image du concours de la perche, qui réunit tout le gratin mondial. 

Le Français Renaud Lavillenie, recordman du monde du saut à la perche (6,16 m), va essayer d'enclencher une opération reconquête après une saison 2017 hachée par les blessures et conclue par une frustrante 3e place à Londres. Toujours affamé de lauriers et de titres, il semble enfin prêt pour le combat malgré un plateau extrêmement relevé avec notamment ses deux derniers bourreaux, celui des JO de Rio, le Brésilien Thiago Braz, et celui des Mondiaux, l'Américain Sam Kendricks. Le meilleur saut de l'année réussi dimanche à Clermont-Ferrand (5,93 m), à égalité avec Kendricks, atteste d'un retour au premier plan du champion olympique 2012 qui n'attend plus qu'une confirmation en grand championnat. 

Thompson veut sa revanche

"Ma saison se construit et je commence à avoir des repères de très haut niveau", estime le Français, qui espère bien "tirer (son) épingle du jeu" à Birmingham et ramener une 3e victoire des Mondiaux en salle.  Il y aura aussi du beau monde sur 60 m haies avec le champion olympique et du monde du 110 m haies Omar McLeod opposé au recordman du monde Aries Merritt avec en arbitre possible le Français Pascal Martinot-Lagarde, véritable spécialiste de la salle de retour après une année 2017 écourtée par une grave blessure à la jambe gauche.   

Chez les dames, Le 60 m dames promet aussi avec un casting de premier choix. Grande battue des Mondiaux de Londres (5e du 100 m), la double championne olympique de Rio (100-200m) Elaine Thompson voudra sa revanche face à Dafne Schippers et Marie-Josée Ta Lou

Alors que la Russie reste suspendue au moins jusqu'à la prochaine réunion du Conseil de la Fédération internationale mardi, en raison de révélations sur un système de dopage institutionnalisé dans le pays, huit de ses athlètes seront présents à Birmingham sous drapeau neutre dont Maria Lasitskene, qui devrait être de nouveau intouchable à la hauteur. Après avoir tutoyé l'année dernière le vieux record de la Bulgare Stefka Kostadinova (2,09 m en 1987), Lasitskene a déjà sauté 2,04 m cet hiver. L'exploit n'est plus si loin. Dès jeudi à Birmingham ?

AFP