Laura Muir
Laura Muir. | Adrian DENNIS / AFP

Laura Muir en bronze après une folle course (de taxi)

Publié le , modifié le

Laura Muir a remporté jeudi une médaille de bronze inespérée sur le 3000 m lors des Mondiaux en salle. Coincée par une tempête de neige la veille, elle a pris un taxi en urgence pour pouvoir disputer l'épreuve. Bilan de la course : 1500 livres de taxi et une médaille devenue improbable.

Elle aurait pu rester chez elle, à Carlisle, à 15km au sud de la frontière écossaise. Coincée par la tempête de neige Emma qui s'abattait sur toute l'Angleterre cette semaine, Laura Muir redoutait déjà son voyage jusqu'à Birmingham mercredi, où se déroulent les Mondiaux en salle. Elle n'imaginait pas que le blizzard irait même jusqu'à fermer l'aéroport, annulant du même coup son vol, la veille de sa finale du 3000 m ! Que faire ? 

Etudiante vétérinaire, elle fut déjà alertée par des cours supprimés. "Je suis allée à l'école mercredi matin et j'ai vu plusieurs cours suspendus donc je suis rentrée. Nous avons essayé d'avoir un vol mais ils étaient tous annulés. Il fallait donc absolument trouver un taxi. Je n'aurais jamais imaginé une telle météo, ou que l'aéroport soit complètement fermé", racontait-elle au Guardian jeudi soir.

Sans solution de repli et prise par le temps, la Britannique de 24 ans n'a pas le choix : elle décide de faire la course en taxi. 7 heures et une course de 1500 livres plus tard, elle se retrouve enfin à Birmingham, peu avant minuit et moins de 24 heures avant sa finale. "Partir de Carlisle était assez fou. Nous ne voyions même pas le capot, les essuie-glaces étaient givrés. Nous avons mis plus de 6 heures à arriver."  Avec un blizzard sans précédent pour l'Angleterre, la jeune athlète doutait même de sa possibilité d'atteindre Birmingham. " A un moment, j'ai pensé que nous n'y arriverions pas à temps. Quand sommes partis, il y avait énormément de neige et le taxi avait deux heures de retard. Cela semblait impossible."

En bronze derrière Dibaba

En finale du 1500 m à Rio et double championne du monde en salle à Belgrade (1500 et 3000m) en 2017, Laura Muir aurait pu dire adieu à une nouvelle médaille. Bien lui en a pris. Lorsque la grandissime favorite Genzebe Dibaba (double championne du monde du 3000m en salle et recordwoman de la distance) place son accélération, Laura Muir ne peut la suivre. Plutôt que vouloir combler le trou qui s'étire, Muir gère derrière la Néerlandaise Sifan Hassan et échoue tout proche d'une médaille d'argent.

"Je savais que Dibaba allait tenter quelque chose", raconte Muir, qui finit la course en 8 min 45,78 - 0.73 secondes derrière Dibaba et 0.1 derrière Hassan. "Il ne fallait surtout pas que je me crame et tout perdre comme à Rio. J'ai couru intelligemment et je reviens avec une médaille, ce qui était l'objectif". Comme quoi, une course (de taxi) folle peut en cacher une autre.

Théo Gicquel @@theoogicquel