Mondiaux 2013: 7 contrôles positifs

Publié le , modifié le

Sept athlètes ont été contrôlés positifs à l'occasion des Mondiaux d'athlétisme de Moscou cet été, un seul d'entre-eux, l'Ukrainien Roman Avramenko ayant participé à une des finales de la compétition (5e du javelot), a annoncé la Fédération internationale (IAAF).

Avramenko a été contrôlé positif à la "déhydrochlorométhyltestostérone",  précise l'IAAF. Ce produit appartient à la famille des stéroïdes. Ce même produit dopant a été retrouvé dans les urines de la Turkmène Yelena  Ryabova (6e de la 3e série du 200m dames). Les analyses ont mis à jour trois cas de prise d'EPO avec l'Iranien Ebrahim  Rahimian (52e du 20 km marche), le Guatémaltèque Jeremis Saloj (33e du  marathon) et la Kazakhe Ayman Kozhakhmetova qui a de plus eu recours à de la  testostérone exogène pour prendre la 27e place du 20km marche. 

Enfin, le sprinteur afghan Massoud Azizi a pris de la nandrolone (8e de la  4e série du tour préliminaire du 100m messieurs) et l'Ukrainienne Elyzaveta  Bryzgina a été contrôlée positive à la drostanolone (5e de la 1re demi-finale  du 200m). "Au total, 538 athlètes ont fait l'objet d'un contrôle urinaire durant la  compétition et 132 avant", ajoute le communiqué. L'ensemble de ces prélèvements  urinaires vont être conservés en vue d'éventuelles réanalyses à venir en  fonction des progrès de la lutte contre le dopage. Par ailleurs, l'IAAF confirme que 1919 échantillons sanguins ont été  prélevés à l'occasion des Mondiaux, "à des fins de profilage pour les besoins  du passeport biologique de l'athlète".

Jerome Carrere