jimmy vicaut
Jimmy Vicaut | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Meeting d'Oslo: Vicaut blessé et très incertain pour les Mondiaux

Publié le , modifié le

Si le Canadien André De Grasse, triple médaillé aux Jeux de Rio, a remporté jeudi le 100 m de la réunion de la Ligue de diamant d'Oslo en 10 sec 01/100e, le Français Jimmy Vicaut s'est blessé dans cette même course. Il a stoppé son effort à 20 m de la ligne et a terminé dernier (10.68). Vicaut souffre, selon les premières informations, d'un claquage à un ischio-jambier qui l'obligera probablement à renoncer aux Mondiaux d'athlétisme à Londres, du 4 au 13 août.

Le sociétaire de St Marguerite Marseille  passera une IRM vendredi, a annoncé son agent Kevin Hautcoeur. "On ne va pas se mentir. Il y a quelque chose. Ca peut être un claquage, une déchirure", a ajouté l'agent.

Mauvaise soirée également pour Schippers, le jour de ses 25 ans. La Néerlandaise, vice-championne olympique, a certes dominé le 200 m en 22 sec 30, avant d'être disqualifiée. Elle avait en effet commis un faux départ mais était laissée libre de courir. L'Ivoirienne Murielle Ahouré a donc récupéré la victoire (22.74). "Il y avait beaucoup de bruit au départ et il était difficile de se concentrer. Ce sont des choses qui arrivent et il faut l'accepter", a remarqué Schippers.

Barshim à 2m38

Les températures fraîches ont influé sur le niveau des prestations. Une seule meilleure performance mondiale (MPM) a été améliorée dans le mythique Bislett aux 62 records du monde. Elle a été l'oeuvre du Qatari Mutaz Essa Barshim, qui a franchi 2,38 m au 2e essai à la hauteur, un centimètre de mieux que son ancienne MPM. Le Suédois Daniel Stähl a battu les meilleurs discoboles du monde avec un jet à 68,06 m, précédant le Jamaïquain Fedrick Dacres (67,10). Chez les féminines, la Croate Sandra Perkovic a fait respecter la hiérarchie avec 66,79 m.

La loi de la plus forte: sur 800 m la Sud-Africaine Caster Semenya a devancé une nouvelle fois, en 1 min 57 sec 59/100, la Burundaise Francine Niyonsaba (1:58.18) et la Kényane Margaret Wambui (1:59.17). Soit le même ordre que le podium des JO 2016.
 

francetv sport @francetvsport