Shubenkov
Shubenkov | AFP

The Match : l'Europe s'impose face aux Etats-Unis grâce à ses têtes d'affiche

Publié le , modifié le

En tête à la fin de la première journée, l'Europe a remporté son match contre les Etats-Unis, ce mardi, à Minsk (Biélorussie). Portée notamment par ses têtes d'affiche Orlando Ortega sur 110m haies, Ramil Guliyev sur 200m et Armand Duplantis à la perche, l'équipe européenne est parvenue à conserver son avance et termine ces deux journées avec 724,5 points contre 601,5 pour les USA.

Il n'y a pas vraiment eu de match pour "The Match". En tête après la première journée du duel USA-Europe, le Vieux Continent a accentué son avance ce mardi, pour s'imposer largement 724,5 points à 601,5 Si la majorité des meilleurs athlètes mondiaux n'étaient pas présents à Minsk, certains ont tout de même pu se jauger avant les Mondiaux de Doha (27 septembre-6 octobre). Ce fut notamment le cas d'Orlando Ortega sur 110 mètres haies, en début de soirée. 

à voir aussi The Match : l'Europe prend les devants après la première journée The Match : l'Europe prend les devants après la première journée

Favori de la course, le Cubain naturalisé espagnol s’est imposé  en 13.21 avec un léger vent favorable. Il a devancé assez facilement le Russe Sergey Shubenkov, champion du monde 2015, et l’Américain Freddie Crittenden. Un temps qui demeure tout de même assez loin de son meilleure temps de la saison (13.05) mais surtout de la meilleure performance mondiale 209, réalisée par Grant Holloway à Austin (Texas). Le jeune Floridien avait réalisé un temps canon de 12’98.

Guliyev prévient avant Doha

Grand favori du 200m hommes, le Turc Ramil Guliyev – qui venait de battre son record personnel en réalisant un chrono de 19.86 à Bruxelles – a largement dominé les débats. Il s’est imposé très facilement en 20.16, en coupant son effort, devant l’Italien Eseosa Desalu et l’Américain Kyree King. Guliyev sera l’un des favoris du 200 mètres à Doha avec le meilleur performeur de la saison Noah Lyles.

Quadruplé européen à la perche

En l’absence de Sam Kendricks, meilleur performeur mondial de l’année (6.06m), les Etats-Unis ne comptaient pas vraiment sur le concours de la perche pour marquer des points. Pas de surprise puisque Cole Walsh, avec un saut à 5.65m, aura réussi la meilleure performance américaine du soir, loin des 5.85m du champion d’Europe Armand Duplantis. Le Suédois, prétendant au titre mondial à Doha, aura tenté – sans succès – de passer la barre des 6.00m pour son dernier essai. Les Polonais Piotr Lisek (5.80m) et Pawel Wojciechowski (5.75) complètent le podium, alors que le Grec Konstadinos Filippidis, qui aura réalisé le meilleur saut de sa saison (5.75m) permet à l’Europe de faire carton plein en squattant les quatre premières places de ce concours.

Du côté du saut en hauteur féminin, on attendait évidemment Mariya Lasitskene, double championne du monde en titre et meilleure performeuse de l’année (2.06m à Ostrava). Mais la Russe, qui s’est arrêtée à 1.98m, a déçu et c’est Yuliya Levchenko qui en a profité pour prendre la lumière. L’Ukrainienne s’est imposée en franchissant 2.02m, s’offrant ainsi la deuxième meilleure performance de l’année et un nouveau record personnel. Sa compatriote Iryna Herashchenko (1.98m) prend la deuxième place devant Lasitskene.

L'une des autres grosses performances de la soirée a eu lieu du côté du concours de javelot. Champion du monde il y a deux ans, l'Allemand Johannes Vetter monte en puissance au meilleur des moments avant d'aller défendre son titre à Doha. Avec un jet à 90.30m, il est le deuxième lanceur à passer la barre des 90m cette année après l'Estonien Magnus Kirt, meilleur performeur de l'année (90.61m) et deuxième ce mardi à Minsk (88.91m).

Les Européens ont également dominé le 800 mètres, où une petite surprise est néanmoins survenue. Le champion d’Europe en titre Adam Kszczot (Pologne) a été battu dans la dernière ligne droite par le Bosnien Amel Tuka (1.46.77), seulement auteur de la neuvième performance de la saison avant cela. L’Américain Isaiah Harris a complété le podium en 1.46.94. À Doha, en l’absence du champion olympique David Rudisha, c’est l’athlète du Bostwana Nijel Amos, seul à avoir couru sous les 1 secondes 42 cette saison, qui sera le favori du 800.

à voir aussi Athlétisme : tout savoir sur "The Match" entre l'Europe et les États-Unis Athlétisme : tout savoir sur "The Match" entre l'Europe et les États-Unis

Autre surprise sur le 400m haies féminin. La course a été marquée par la chute de la favorite, l’Américaine Ashley Spencer, 4e performeuse mondiale de la saison. Largement en tête dans la dernière ligne droite, elle a chuté sur la dernière haie, sans gravité. C’est finalement l’Ukrainienne Anna Ryzhykova qui s’est imposée en 55.32 devant la Suissesse Léa Sprunger (55.46). Chez les hommes, le Français Ludvy Vaillant a réalisé une belle performance, en prenant la troisième place en 49.20 derrière les deux Américains Amere Lattin et Dave Kendziera.

francetv sport francetvsport