L'Américaine Flanagan à l'arrivée du marathon de New York
L'Américaine Flanagan à l'arrivée du marathon de New York. | ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Marathon de New York: victoire historique et symbolique pour l'Américaine Flanagan

Publié le , modifié le

L'Américaine Shalane Flanagan a offert aux Etats-Unis une première victoire dans l'épreuve féminine du marathon de New York depuis quarante ans dimanche, cinq jours seulement après un attentat à la camionnette-bélier dans les rues de la "Big Apple" qui a fait huit morts. Chez les hommes, c'est le Kényan Le Kényan Geoffrey Kipsang Kamworor qui s'est imposé.

A 36 ans, Flanagan a signé le succès le plus retentissant de sa carrière dans un marathon. Elle a mis fin, en accélérant à sept kilomètres de l'arrivée, au règne de la Kényane Mary Keitany qui avait remporté les trois dernières éditions de l'épreuve new-yorkaise. Sur le podium, elle n'a pas réussi à maîtriser ses larmes, entre émotion d'avoir remporté l'un des marathons les plus prestigieux de la planète et d'avoir vécu, aux côtés des New Yorkais, une semaine éprouvante. "Je rêvais de gagner une course comme celle-là depuis que je suis gamine, je n'arrive pas décrire ce que je ressens", a expliqué la vice-championne olympique 2008 du 10.000 m qui s'est imposée en 2 h 26 min 53 sec.

Kipsang Kamworor s'impose chez les hommes

Il s'agit de sa première victoire dans un marathon mais le Kényan est loin d'être un inconnu. Il avait terminé 2e de l'épreuve en 2015 et compte à son palmarès deux titres de champion du monde de cross-country et un en semi-marathon. L'épreuve avait été maintenue et les mesures de sécurité renforcées après un attentat qui a fait huit morts mardi. Un Ouzbek de 29 ans se réclamant du groupe jihadiste Etat islamique, Sayfullo Saipov, avait foncé au volant d'une camionnette de location sur des cyclistes et des piétons à Manhattan.

AFP