marathon de new-york

Marathon de New York : Le témoignage de Wesley Paul, qui a participé à la course à 8 ans

Publié le , modifié le

Le marathon de New York a lieu ce dimanche 4 novembre. Des dizaines d'enfants y ont participé dans les années 70. Aujourd'hui, l'âge minimum légal est de 18 ans. Voici le témoignage de Weslay Paul qui, à 8 ans, a couru la plus célèbre course du monde en 3h.

Il y a 41 ans presque jour pour jour, un jeune garçon de 8 ans, Wesley Paul, courait le marathon de New York, en 3H00. Une aventure qui lui a, dit-il, "retourné la tête", et qui ne serait plus possible aujourd'hui, car l'âge minimum est désormais fixé à 18 ans. A l'époque, il n'était pas le seul très jeune concurrent de la course de fond la plus célèbre au monde. Selon le New York Times, environ 75 enfants de 8 à 13 ans ont couru ce marathon durant les premières années de l'épreuve, créée en 1970. Popularisée par la victoire de l'Américain Frank Shorter lors du marathon olympique de 1972, la course de fond était alors très en vogue, se souvient Wesley Paul, venu à la course par son père.  "Je faisais des sorties avec lui et c'est devenu un jeu entre nous, pour voir lequel courrait le plus vite et le plus loin", explique-t-il à l'AFP.

"Ça m'a retourné la tête" 


Il présente des aptitudes hors normes pour un enfant de son âge. A 7 ans, il termine le marathon de sa ville, Columbia, dans le Missouri, en 4H04. Dès l'année suivante, en 1977, son père l'aligne au départ du marathon de New York. "J'avais l'habitude de courses avec parfois 10 ou 20 personnes", se souvient-il. Mais à New York, ils sont prêts de 5.000 à ses côtés. "Ca m'a retourné la tête." Seul, sans son père, qui l'attend à l'arrivée, il arpente les cinq grands quartiers de New York. Il se souvient notamment de la traversée du Queensboro Bridge, le pont reliant le Queens et Manhattan, aux deux tiers du parcours. "On voyait un mur de gens", se rappelle-t-il. "Des milliers et des milliers de personnes. C'était un rugissement. (...) A elle seule, l'énergie de la foule m'a porté durant les cinq miles suivants" (8 km).
    

A 8 ans, avec sa frange trempée de sueur et ses grandes chaussettes montantes, il franchit la ligne d'arrivée. "Je me sentais plutôt bien. J'aurais même pu continuer", dit-il en riant. Plus aucun marathon n'accueille aujourd'hui d'enfants si jeunes et il n'existe donc pas de records officiels pour ces catégories d'âge. Mais selon plusieurs sites spécialisés, Wesley Paul détiendrait encore à ce jour les meilleurs chronos pour chaque année entre 7 et 14 ans.
    

Aujourd'hui âgé de 49 ans, devenu avocat, il ne court plus que de petites distances et se consacre surtout à l'aviron, moins traumatisant pour les articulations. Car depuis qu'une voiture l'a heurté en reculant en 1985, lui cassant la rotule alors qu'il venait de réaliser son meilleur temps sur un marathon en 2H33, Wesley Paul n'a pas récupéré l'intégralité de ses moyens. Lui qui songeait aux Jeux olympiques, a dû renoncer. "J'imagine qu'il était écrit que ça ne se ferait pas, et c'est bien comme ça, parce qu'il y a tant de choses à faire dans la vie."
 

AFP