Mekhissi Tahri barcelone 082010
Ces deux-là font la paire | AFP - MIGUEL RIOPA

Les Français déjà la tête ailleurs

Publié le , modifié le

Loin des sommets des Championnats d'Europe, les Français, pour certains déjà en vacances, sont retombés dans l'anonymat de la réunion de Zurich, 13e et avant-dernière étape de la Ligue de diamant.

A l'image de Myriam Soumaré. La révélationde Barcelone, où elle  avait conquis trois médailles, dont l'or sur 200 m, a terminé dernière du 100 m face à l'élite mondiale des sprinteuses. En 11 sec 56, la jeune femme a conclu à plus de six mètres de la Jamaïquaine Veronica Campbell-Brown (10.89), qui a battu sur le fil l'Américaine Carmelita  Jeter, dans le même centième. "Le corps m'a dit +stop+. Je n'ai pas réussi à relancer lors de la transition. J'étais motivée mais mon corps a dit +arrête+. J'ai vu à l'entraînement que ça répondait pas", a expliqué la Valdoisienne.

Le Rémois Mahiedine Mekhissi, champion d'Europe du 3000 m steeple, était optimiste. La veille aussi, son entraîneur avait espéré un possible record d'Europe pour son athlète. Loin du chrono escompté, le Rémois a plongé à la 8e place après un départ qui a fait illusion. "Après Barcelone où j'avais atteint mon objectif, c'était dur de retrouver un autre objectif, c'était dur de me reconcentrer. Je n'avais plus envie, seulement envie d'aller en vacances", a remarqué le vice-champion olympique de Pékin. Le Messin Bob Tahri, dauphin de Mekhissi en Espagne, a non seulement préservé largement sa marque continentale (8:01.18), mais il a aussi nettement précédé son rival national pour décrocher la 3e place en 8 min 07 sec 20.

Retour difficile également sur le sable de la longueur pour Kafétien Gomis.  Le vice-champion d'Europe s'est classé 7e et avant-dernier avec un misérable 7,29 m. Salim Sdiri a terminé juste devant le Nordiste, mais avec une mesure  plus digne (7,84 m). Garfield Darien, autre médaillé d'argent de Barcelone (sur 110 m haies), est resté lui sur son standard. Comme à Londres la semaine dernière où il avait égalé son record personnel (13.34). Rebelote au Letzigrund: Darien a encore couru en 13 sec 34. Devant, l'Américain David Oliver s'envolait en 12 sec 93 face à un vent de 0,3 m/s. C'est la 5e fois en 2010 que le Floridien, au physique de décathlonien (1,90 m/93 kg), descend sous les 13 secondes. "Je fais des fautes. C'est pourquoi j'ai  encore manqué le record du monde (12.87)", a souligné Oliver, invaincu en plein air depuis 16 courses et le début de la saison.

Les Américains, en tournée sur le Vieux-continent, n'ont pas baissé la garde. Leurs sprinters ont brillé à la hauteur du relais 4X100 m qui a amélioré  la meilleure performance mondiale 2010 en 37 sec 45, grâce notamment à Tyson Gay  impressionnant dans le dernier virage.

AFP