Renaud Lavillenie aux championnats d'Europe de Berlin en 2018
Renaud Lavillenie aux championnats d'Europe de Berlin en 2018 | JULIEN CROSNIER / DPPI Media / DPPI via AFP

Les championnats d'Europe d'athlétisme, qui devaient se dérouler fin août à Paris, sont annulés

Publié le , modifié le

À l'issue d'un Comité exécutif exceptionnel qui s'est réuni ce jeudi, la Fédération française d'athlétisme et le Comité d'organisation Paris Athlé 2020, ont pris la décision d'annuler l'édition 2020 des championnats d'Europe d'athlétisme. Ce rendez-vous de tous les athlètes européens devait se dérouler entre le 25 et le 30 août prochain à Paris, pour la première fois depuis 1938. La compétition n'aura finalement pas lieu, faute de garanties sur les conditions sanitaires qui entourent un tel événement auquel plus de mille athlètes provenant de différents pays participent.

C'est un nouveau coup dur pour le monde du sport. Alors que plusieurs grands événements ont déjà été reportés ou annulés, c'est au tour des championnats d'Europe d'athlétisme de subir les conséquences de la crise liée à l'épidémie du nouveau coronavirus. Dans la soirée de jeudi, après une réunion d'un Comité exécutif exceptionnel qui s'est tenue dans la journée par vidéoconférence, la Fédération française d'athlétisme (FFA) et le Comité d'organisation Paris Athlé 2020 ont annoncé dans un communiqué l'annulation des championnats d'Europe d'athlétisme, qui devaient se dérouler du 25 au 30 août prochain à Paris au stade Charléty.

"Dans le contexte d'une crise sanitaire inédite et alors que les risques liés à la pandémie sont encore loin d'être maîtrisés, qui plus est en marge de rassemblements avec du public, Paris Athlé 2020 et la FFA ont souhaité adopter une position responsable. Cette décision témoigne de la nécessité de faire passer la santé humaine et la lutte contre la propagation du virus avant toute autre considération", peut-on lire dans le communiqué. L'option d'un report en 2021 de ces championnats d'Europe, comme cela a pu être le cas pour les Jeux olympiques ou l'Euro de football, a été un temps envisagé, mais n'a pas été retenu, en raison "d'un calendrier 2021 des compétitions internationales plus qu'incertain".

"Éviter un regroupement d'athlètes venant d'horizons très divers"

Les coûts économiques inhérent à un report sont également mis en avant pour justifier la décision d'annuler la compétition. Pour la première fois depuis 1938, la France devait accueillir les championnats d'Europe d'athlétisme. "La santé de tous a été notre préoccupation principale, mais les aspects sportifs de l'événement et les enjeux économiques ont également été pris en compte dans notre réflexion", explique André Giraud, président de la FFA, dans le communiqué. 

Lors d'un bureau fédéral qui s'était tenu le 7 avril dernier, la FFA avait déjà annoncé qu'aucune compétition nationale ne se tiendrait jusqu'à fin juillet. Le communiqué précisait que l'objectif était "une saison athlétique courant d'août à fin octobre si les conditions sanitaires le permettent". Comme Jean Gracia, président du Comité d'organisation Paris Athlé 2020, le précise dans le communiqué, cette décision permet d'éviter "un important regroupement de personnes venant d'horizons très divers tant au niveau national qu'international".

"On a tout essayé"

Mais les regrets sont là : "On a vraiment tout essayé", a expliqué Jean Gracia. "On espérait tous que la situation puisse s'améliorer rapidement, malheureusement, ce n'est pas le cas. On avait même demandé à la commission médicale de la Fédération française de faire une évaluation des mesures à prendre pour pouvoir organiser l'évènement. On a étudié toutes les possibilités, y compris celle de diminuer le nombre d'athlètes par épreuves ou de mettre un spectateur sur deux."   

Alors que plus de mille sportifs participent tous les deux ans aux championnats d'Europe d'athlétisme, les conditions sanitaires n'étaient donc tout simplement pas réunies pour le maintien de cet événement.

Denis Menetrier @DMenetrier