Bercy 2011 60m Christophe Lemaitre cassé ligne
Christophe Lemaitre casse sur la ligne sur 60m | AFP - Eric Feferberg

Lemaitre doit-il doubler la mise ?

Publié le , modifié le

A un peu plus d’un mois de l’ouverture des mondiaux de Daegu, Christophe Lemaitre, la star du sprint français s’interroge encore. Performant sur 100m, avec plusieurs améliorations de son record de France (porté à 9.95), il semble plafonner sur 200m. Si dernière sortie à St-Denis n’a pas convaincu, le demi-tour de piste reste pourtant sa chance la plus sérieuse dans l’optique des mondiaux. Doit-il se préserver ?

Christophe Lemaitre franchi la ligne et regarde son chrono, déçu. A St-Denis, le Savoyard n’a pas su s’inspirer de la foulée d’Usain Bolt et a conclu sa course en 20.21. Le record de France, en 20.16, attendra. Si le temps est décevant, sa deuxième place sur la ligne d’arrivée, elle, était plus prometteuse. Il a rempli une part de son contrat. Mais est-ce suffisant pour Daegu ? Selon son entraîneur, Pierre Carraz, sa marge de progression reste importante sur 200m : « Christophe vaut 19.80 cette saison. Je le vois gros comme une maison. » De la bouche de son entraîneur, cette parole vaut de l’or. Avec un temps de ce calibre, le Savoyard aurait les moyens de prétendre à la finale des mondiaux. Bien plus facilement que sur le 100m où la compétition est des plus relevée.

Bolt : « Selon moi : il en fait trop »

Doit-il s’économiser et faire l’impasse sur la distance reine ? Depuis le début de la saison en tout cas, le triple champion d’Europe ne s’est pas ménagé. Il a participé à six 100m et trois 200m. Trop ? C’est en tout cas l’avis d’Usain Bolt. La star jamaïquaine, détenteur de trois records du monde a confié que "selon (lui), il en fait trop."

Son entraîneur, lui, cherchait à relativiser : "Je ne crois pas qu’il courre trop. Il a eu huit compétitions jusqu’ici, ce n’est pas la mort. On court même plus en niveau régional". Cependant, Pierre Carraz restait lui aussi incertain après sa performance en demi-teinte à St-Denis: "Le temps n’est pas bon […] mais il bat quand même des pointures. Je m’interroge encore s’il doit doubler ou pas en Corée du Sud. Lui, a envie." Il est vrai que dans les faits, le 100m ne représente que trois courses. Pas forcement une grosse dépense, mais surtout une formidable expérience s’il parvenait à se hisser en finale. Quoiqu’il en soit, l’Aixois de 21 ans va devoir choisir vite. Il ne possède plus que deux courses (Monaco le 22 juillet puis les championnats de France) pour faire ses choix et savoir si le jeu en vaut la chandelle.