Oscar Pistorius
Oscar Pistorius | AFP - THEMBA HADEBE

Le procès Pistorius en appel en novembre

Publié le , modifié le

Le procès d'Oscar Pistorius, qui purge une peine de cinq ans de prison pour avoir abattu sa petite amie en 2013, sera examiné en appel en novembre à la demande de l'accusation qui milite pour un verdict plus lourd. "Aucune date précise n'a été fixée pour l'instant mais nous pouvons confirmer que l'appel aura lieu en novembre cette année", a indiqué à l'AFP la cour suprême d'appel d'Afrique du Sud. Le procès ne peut être révisé que sur la base du droit, et non sur le fond.

L'ex-champion paralympique, incarcéré depuis octobre, qui a fêté ses  28 ans en prison, a été reconnu coupable "d'homicide involontaire". La juge, bien que sceptique, avait admis qu'elle n'avait pas assez d'éléments de preuve pour rejeter la version de Pistorius. Il a toujours affirmé qu'il avait tué Reeva Steenkamp par accident, en la prenant pour un cambrioleur entré dans la maison en pleine nuit. C'est cette notion d'homicide involontaire qui a motivé l'appel de l'accusation, qui avait dénoncé "la choquante légèreté" de la peine.

homicide involontaire ou meurtre ?

La procédure sud-africaine dite d'appel s'apparente en fait plus à la procédure de cassation du droit français. Le procès ne peut être révisé que sur la base du droit, et non sur le fond. Le parquet, dans l'affaire Pistorius, estime que la juge a fait une erreur dans l'interprétation de la loi, lorsqu'elle a admis l'homicide "involontaire", alors même que Pistorius a reconnu qu'il pensait qu'un être humain se dissimulait derrière la porte des toilettes qu'il a criblée de quatre balles. La Cour suprême d'appel peut désormais décider que la juge a mal interprêté la loi, et qu'elle aurait dû rendre un verdict de meurtre. "Blade Runner", (le coureur aux lames), ainsi nommé à cause de ses prothèses de carbones, risquerait alors une peine supérieure à 15 ans de prison, au lieu des cinq infligés en première instance. 


Reportage de France 2 lors de la condamnation d'Oscar Pistorius à 5 ans de prison

Pas de convocation de témoins prévues

Dans ce procès en appel, il y aura des audiences publiques, mais sans convocation de témoins, ni comparution de Pistorius à la barre. La procédure en appel interdit de contester l'autorité de la chose jugée mais le verdict peut être réécrit si les juges suprêmes trouvent que la loi a été mal interprétée. Toute la question est de savoir si l'athlète, sextuple médaillé d'or, avait conscience qu'il pouvait tuer quelqu'un, et aurait dû dès lors être condamné pour meurtre. Ou si, au contraire, la juge a eu raison en septembre 2014 de décider qu'il avait seulement fait preuve de "négligence".

AFP