Le marathon de New York
Le marathon de New York | AFP

Le marathon de New York sous haute surveillance

Publié le , modifié le

Cinq jours après l'attentat qui a fait huit morts et onze blessés sur une piste cyclable de New York, pas moins de 50 000 participants à l'un des plus célèbres marathons sont attendus dans les rues de Big Apple. Dès le lendemain de l'attentat, le maire de la ville Bill de Blasio avait indiqué que l'épreuve serait maintenue, tout en précisant que le dispositif de sécurité déjà conséquent, serait renforcé.

"Nous allons de l'avant et attendons avec impatience le marathon de dimanche. Il se déroulera comme prévu, avait indiqué M. de Blasio. (...) Il sera protégé, comme il l'est toujours et nous allons prendre des mesures de sécurité supplémentaires." De son côté, le patron de l'épreuve, Peter Ciaccia, se veut rassurant. "Nous travaillons très étroitement avec les autorités de la ville, de l'Etat de New York et avec le gouvernement. Donc je pense qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter", a-t-il expliqué. Tireurs embusqués, agents de police en civil, patrouille aérienne, mais aussi détecteurs d'explosifs, sont prévus afin de garantir la sécurité aux 50 000 participants, mais aussi aux quelques deux millions de spectateurs. C'est donc dans un contexte particulièrement tendu que le marathon de New York se déroulera. Les autorités seront donc sur le qui-vive depuis les préparatifs jusqu'à l'arrivée du dernier participant, d'autant qu'en 2013, le marathon de Boston avait été la cible d'un double-attentat, causant le décès de trois personnes et en blessant 264 autres.

francetv sport @francetvsport