Lamine Diack
L'ancien président de l'IAAF, Lamine Diack | REUTERS - DAMIR SAGOLJ

Le CIO ouvre une enquête sur Lamine Diack

Publié le , modifié le

Mis en examen par la justice française pour corruption, Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale (IAAF), va faire également l'objet d'une enquête du Comité international olympique (CIO), via sa commission d'éthique. "A la lumière de l'enquête entourant M. Lamine Diack, qui est membre honoraire du CIO, j'ai décidé de faire suivre ce cas à la commission d'éthique du CIO", a déclaré Pâquerette Zappelli, chef de cette commission et responsable de la conformité au CIO.

Lamine Diack, président pendant 15 ans de l'IAAF jusqu'en août dernier, a  été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé au sujet de  cas de dopage en Russie que le dirigeant aurait couvert. Son conseiller juridique, l'avocat Habib Cissé, 44 ans, a également été mis  en examen, uniquement pour corruption passive. Un médecin, Gabriel Dollé, qui était en charge de la lutte antidopage à la  fédération internationale jusque fin 2014, était mercredi en garde à vue à Nice. 

Cette enquête judiciaire française, lancée cet été, ne fait que débuter et  d'autres auditions devraient avoir lieu. Elle a commencé en août quand le  parquet national financier a reçu un signalement de l'Agence mondiale  antidopage (AMA). Dans un bref communiqué, l'AMA a précisé que c'était "la commission  indépendante" de l'AMA chargée d'enquêter sur les allégations de dopage en  Russie mises au jour par une série de reportages de la télévision allemande à  la fin de l'année 2014, qui avait transmis des informations aux autorités  françaises.

AFP