Renaud Lavillenie portrait 2010
Renaud Lavillenie | AFP - Boris Horvat

Lavillenie et Tamgho à la hauteur, pas Lemaitre

Publié le , modifié le

Pour le retour à la compétition des héros de Barcelone, Villeneuve d'Ascq a été gâté. La réunion nordiste a pu compte sur un très bon Teddy Tamgho, vainqueur du triple saut avec 17.63m, un bondissant Renaud Lavillenie. Très attendu, Christophe Lemaitre a réalisé un temps très correct (10"20), mais se montrait déçu par sa course et sa 2e place, juste devant Martial Mbandjok (10"23) sur 100m.

Teddy Tamgho, champion du monde en salle du triple saut et médaillé de bronze aux Championnats d'Europe, a franchi 17,63m. Il a ainsi préparé idéalement la finale de la Ligue de diamant vendredi prochain à Bruxelles. Il y retrouvera notamment, pour lui contester la victoire finale, le Cubain Alexis Copello, annoncé au Stadium de Villeneuve-d'Ascq mais finalement absent. Autre satisfaction pour le Francilien bondissant, il a battu le record du stade, propriété (17,42 m depuis 1996) du Britannique Jonathan Edwards, toujours détenteur du record du monde (18,29 m).

Le Français Christophe Lemaitre, triple champion d'Europe à Barcelone il y a trois semaines, a effectué sa rentrée par une 2e place sur 100 m, en 10"20. Le Savoyard, qui détient le record national en 9 sec 98, a été devancé par l'Américain Mike Rodgers, vainqueur en 10"17 face à un vent de 0,4 m/s. Le Nordiste Martial Mbandjock, médaillé de bronze à Barcelone sur la ligne droite, s'est classé troisième en 10"23. "Je suis très déçu, notamment par la façon dont j'ai perdu. Dès le départ, je me suis "tapé" le mollet. J'ai eu du mal à repartir. J'étais mal. J'ai essayé de m'employer à la fin et j'ai essayé de rester au contact", a déclaré Lemaitre, 20 ans. Le champion d'Aix-les-Bains avait averti, en arrivant lundi dans le Nord, qu'il ne fallait pas l'attendre "à son niveau des Championnats de France à Valence", où il était devenu le premier athlète blanc à courir le 100 m en moins de 10 secondes. "Après six jours de vacances, je n'ai fait que quelques séances d'entraînement et une seule "grosse". Mais, comme je n'aime pas perdre, je donnerai tout"

Après son zéro pointé de Londres, le perchiste Renaud Lavillenie a eu droit à son ovation en franchissant 5,72 m pour remporter le concours. "Il y avait du vent mais les conditions étaient correctes. J'ai remis les choses en place", a remarqué le champion d'Europe. Décevant (8e) à Zurich sur la distance de prédilection, le Rémois Mahiedine Mekhissi, or du 3000 m steeple en Catalogne, avait choisi de se racheter sur 1500 m. Dans le sillage du lièvre, il n'a été rattrapé qu'à l'entrée de la ligne droite par le jeune Kényan Silas Kiplagat, auteur du meilleur chrono mondial cette saison (3:29.27 à Monaco). Déjà vainqueur à Berlin, il y a deux jours, Kiplagat a confirmé (3:35.50), alors que Mekhissi a conclu à la 3e place (3:36.18). Seulement arrivé dans la journée, après avoir manqué son avion, le jeune Lejerald Betters, vice-champion des Etats-Unis, a confirmé son talent en dominant le 400 m (45.05).

Réactions:

Christophe Lemaitre (2e du 100 m en 10.20): "Je suis très déçu par la façon dont j'ai perdu. Dès le départ, je me tape le mollet et j'ai du mal à repartir. J'étais mal. Mais c'était ma reprise. Je savais que ce ne serait pas facile de faire une performance. J'étais bien à l'échauffement même si je ne suis pas dans ma forme habituelle. J'ai été obligé de m'employer sur la fin pour rester au contact. Je sais pourquoi ça n'allait pas. Le prochain objectif est le décanation (le 11 septembre)."

Teddy Tamgho (FRA/1er du triple saut avec 17,63 m): "J'étais parti pour ne pas venir. Ensuite, j'ai pensé faire un saut et m'arrêter. Et finalement, j'en ai fait six. Il y a eu des soucis et ceux que cela concerne se reconnaîtront. Mon hygiène de vie s'est détériorée. Je me couche à 4h du matin. Il ne faut pas se mentir, la pression est redescendue depuis les Europe. 17,63 m c'est bien. Dans ce concours, le déclic a été le saut de Fedorov (champion du monde juniors) à 17,18 m. Là, je me suis dit que je n'allais pas perdre face à un jeune et chez moi en plus. Que ce soit techniquement ou physiquement, j'ai perdu la forme. Je suis moins fort physiquement."

Martial Mbandjock (FRA/3e du 100 m en 10.23): "Je me sentais endormi. Je n'ai pas fait de grosses séances ces derniers temps mais l'envie était là. Il était important de me faire plaisir. Je vais retenir l'avant et l'après course avec tout ce monde. Voir les gens contents."

Renaud Lavillenie (1er/perche): "Il y avait du vent, de la fatigue. Les conditions étaient difficiles mais correctes. J'ai remis les choses en place après Londres (aucune barre franchie) donc il y a pas mal de positif. A Bruxelles (vendredi), l'idée est de gagner, d'aller chercher une 12e victoire cette saison. Peu importe la performance."

Mahiédine Mekhissi (3e du 1500 m): "Je ne me suis pas posé de question, je suis parti derrière les lièvres. J'ai vu que ça ne suivait pas alors j'ai décidé de faire ma propre course, sans me soucier des autres. J'ai fait la course seul. J'ai essayé de gagner mais le 1500 m n'est pas ma spécialité, il m'a manqué quelques séances spécifiques. Je suis satisfait. Maintenant, je dispute le 3000 m steeple de Bruxelles (vendredi). L'organisateur m'a monté un plateau pour moi et l'objectif est de battre mon record."

Mehdi Baala (7e du 1500 m pour sa rentrée 2010): "C'était un peu bizarre de me retrouver à la bagarre. Ca a beaucoup bousculé. Il faut que ça revienne. Je savais que ce serait difficile sur la fin."

Bob Tahri (5e du 1500 m): "Les conditions étaient difficiles, il y avait du vent et on a beaucoup ralenti entre 1000 et 1200 m de course. J'ai essayé de tirer mon épingle du jeu. Cela va me servir pour Rieti (dimanche en Italie)."

Christine Arron (6e du 100 m/11.59): "Je suis assez contente car j'ai eu des sensations. La mise en action était bien, et je suis plus rapidement dans la course. Ca bouge encore un peu sur la fin. J'ai moins mal au genou qu'à Berlin. Je vais quand même faire une IRM (mercredi). Pour la suite, j'attends de voir mais c'était peut être ma dernière course de la saison. Mon objectif de l'hiver prochain devrait être les Championnats d'Europe en salle de Bercy. Mais avant, je dois soigner ma hanche et mon genou."