Renaud Lavillenie
La joie de Renaud Lavillenie | AFP - ADRIAN DENNIS

Lavillenie champion du monde à la perche

Publié le , modifié le

Renaud Lavillenie est devenu champion du monde en salle du saut à la perche lors des Mondiaux à Istanbul. En passant 5.95m, le Français a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année, mais a échoué à 6m et 6.02m. Il a devancé l'Allemand Otto et l'Américain Walker, qui ont passé 5.80m. Emmanuel Biron (6"63) finit 6e de la finale du 60m remportée par Justin Gatlin (6"46). Meilleure performance mondiale de l'année pour Sally Pearson sur 60m haies (7"73).

Il revient de loin, et c'est un signe très positif. A plus de quatre mois des Jeux Olympiques, et moins de quatre mois après sa fracture de la main, Rernaud Lavillenie est devenu champion du monde. Certes, ce sont les Mondiaux en salle. Bien entendu, les conditions climatiques n'avaient aucune incidence, ce qui ne sera pas le cas à Londres cet été. Mais le perchiste français a conquis son premier titre mondial, après ses deux médailles de bronze en plein air (2009 et 2011), en établissant la meilleure performance mondiale de l'année. En laissant derrière lui la barre à 5.95m, il a effacé sa meilleure marque établie à Nevers en février à 5.93m. Mais il n'est pas parvenu à s'approcher de son record personnel en salle, et les 6.03m atteints en 2011, échouant à 6m puis à 6.02m par deux fois. En remportant ce concours, Renaud Lavillenie a également marqué son territoire. Derrière lui, l'Allemand Bjorn Otto, auteur de 5.92m cette année, et l'Américain Brad Walker, champion du monde en salle 2006 et en plein air 2007, sont restés à bonne distance, à 5m80.

"Ca fait depuis 2009 que j'attend d'être champion du monde, même si c'est en salle c'est quand même un titre de champion du monde. Ca fait du bien le travail qui paye", a déclaré le champion. "C'est de très bon augure (pour les jeux Olympiques, cet été à Londres, ndlr), mais il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Ce n'est pas parce que je suis champion du monde ici que dans cinq mois je vais être champion olympique. Il y a de la concurrence, et tout le monde n'était pas là", a-t-il ajouté.

Présent à Istanbul, la légende mondiale du saut à la perche Sergueï Bubka, toujours détenteur des records du monde en plein air (6,14 m) et en salle (6,15 m), a salué la victoire du Français. "C'est fantastique, c'est important pour lui une telle victoire avant les JO. Il a été blessé à la fin de l'année dernière et là il revient directement avec une grande performance. Je pense que ça va lui donner beaucoup de confiance et lui permettre de faire une compétition fantastique cet été", a déclaré l'ancien champion ukrainien.

Pearson confirme, Gatlin revient fort

Sally Pearson a également marqué les esprits. Championne du 100m haies en 2011 en plein air à Daegu, elle a remporté la finale du 60m haies en 7"73, réalisant la meilleure performance mondiale de l'hiver. Seules trois hurdleuses ont fait mieux qu'elle dans l'histoire, dont la Suédoise Susanna Kallur, qui détient le record du monde en 7 sec 68/100e, chrono réalisé le 10 février 2008 à Karlsruhe. Elle a devancé la Britannique Tiffany Porter (7"94) et la Bélarusse Alina Talay (7"97). A 25 ans, elle confirme son entame de la saison en plein air aux Antipodes. La blonde a réalisé un excellent 12 sec 49/100e sur 100 m haies le 3 mars à Melbourne, donnant le ton à moins de cinq mois des jeux Olympiques de Londres.

Marquer les esprits, c'est aussi ce qu'a fait Justin Gatlin. Champion olympique du 100 m en 2004 et double champion du monde (100/200 m) en plein air l'année suivante à Helsinki, le New-Yorkais avait ensuite "plongé" pour dopage, avec une suspension de quatre ans. Revenu l'an dernier à un bon niveau, l'Américain est devenu champion du monde en salle en courant le 60m en 6"46. Derrière lui, le Jamaïquain Nesta Carter (6"54) et le Britannique Dwain Chambers (6"60), tenant du titre et autre ancien banni pour dopage. Pour ses premiers Mondiaux, le Français Emmanuel Biron a pris la sixième place en 6"63.

James battu sur 400m

Kirani James, grande révélation des Mondiaux en plein air en 2011 à Daegu, n'a pas connu la même chance à Istanbul. Le champion du monde, toujours junior, n'a pris que la 6e et dernière place du 400m en 46"21, très loin du Costaricain Nery Brenes, qui a créé une énorme surprise en remportant la course en 45"11 devant les Bahamiens Demetrius Pinder (45"34) et Chris Brown (45"90). Brenes, 26 ans, a amélioré de près d'une seconde son record personnel pour s'imposer.

La température est montée de plusieurs degrés lors du 1500m. Soutenu par son public, le Turc Ilham Tanui Ozbilen n'a pris "que" la deuxième place (3'45"35) de la course, derrière le Marocain Abdalaati Iguider, vainqueur en 3'45"21, ce qui lui a valu une volée de sifflets d'un public très chaud. Iguider, médaillé d'argent aux Mondiaux 2010 à Doha, a obtenu le premier grand succès de sa carrière. Il était arrivé en favori à Istanbul, ayant établi la meilleure performance mondiale de l'hiver le 14 février à Liévin, où il avait justement dominé, en 3'34"10, Tanui Ozbilen.

Les résultats des finales

DAMES
60 m haies:
1. Sally Pearson (AUS) 7.73
2. Tiffany Porter (GBR) 7.94
3. Alina Talay (BLR) 7.97
4. Sonata Tamosaityte (LTU) 8.03
5. Eline Berings (BEL) 8.08
6. Nikkita Holder (CAN) 8.09
7. Beate Schrott (AUT) 8.12
8. Seun Adigun (NGR) 8.33

400 m:
1. Sanya Richards-Ross (USA) 50.79
2. Aleksandra Fedoriva (RUS) 51.76
3. Natasha Hastings (USA) 51.82
4. Vania Stambolova (BUL) 51.99
5. Shana Cox (GBR) 52.13
6. Denisa Rosolová (CZE) 52.48

1500 m:
1. Genzebe Dibaba (ETH) 4:05.78
2. Mariem Alaoui Selsouli (MAR) 4:07.78
3. Asli Çakir Alptekin (TUR) 4:08.74
4. Natallia Kareiva (BLR) 4:10.12
5. Hind Déhiba Chahyd (FRA) 4:10.30
6. Tizita Bogale (ETH) 4:10.98
7. Elena Arzhakova (RUS) 4:13.04
8. Angelika Cichocka (POL) 4:14.57
9. Isabel Macías (ESP) 4:22.40

Hauteur
1. Chaunté Howard Lowe (USA) 1,98 m
2. Ebba Jungmark (SWE) 1,95
2. Anna Chicherova (RUS) 1,95
2. Antonietta Di Martino (ITA) 1,95
5. Tia Hellebaut (BEL) 1,95
6. Ruth Beitia (ESP) 1,95
7. Esthera Petre (ROM) 1,92
8. Svetlana Radzivil (UZB) 1,92

Poids:
1. Valerie Adams (NZL) 20,54 m
2. Nadzeya Ostapchuk (BLR) 20,42
3. Michelle Carter (USA) 19,58
4. Jillian Camarena-Williams (USA) 19,44
5. Nadine Kleinert (GER) 19,29
6. Liu Xiangrong (CHN) 18,63
7. Evgeniia Kolodko (RUS) 18,57
8. Irina Tarasova (RUS) 18,54

Triple saut:
1. Yamilé Aldama (GBR) 14,82 m
2. Olga Rypakova (KAZ) 14,63
3. Mabel Gay (CUB) 14,29
4. Yargeris Savigne (CUB) 14,28
5. Kimberly Williams (JAM) 14,27
6. Anna Krylova (RUS) 14,21
7. Li Yanmei (CHN) 14,02
8. Dana Veldáková (SVK) 13,97

MESSIEURS

60 m:
1. Justin Gatlin (USA) 6.46
2. Nesta Carter (JAM) 6.54
3. Dwain Chambers (GBR) 6.60
4. Trell Kimmons (USA) 6.60
5. Marc Burns (TRI) 6.62
6. Emmanuel Biron (FRA) 6.63
7. Justyn Warner (CAN) 6.65
8. Aziz Ouhadi (MAR) 6.72

400 m:
1. Nery Brenes (CRC) 45.11
2. Demetrius Pinder (BAH) 45.34
3. Chris Brown (BAH) 45.90
4. Tabarie Henry (ISV) 45.96
5. Pavel Maslák (CZE) 46.19
6. Kirani James (GRN) 46.21

1500 m:
1. Abdalaati Iguider (MAR) 3:45.21
2. Ilham Tanui Özbilen (TUR) 3:45.35
3. Mekonnen Gebremedhin (ETH) 3:45.90
4. Aman Wote (ETH) 3:47.02
5. Ayanleh Souleiman (DJI) 3:47.35
6. Silas Kiplagat (KEN) 3:47.42
7. Matthew Centrowitz (USA) 3:47.42
8. Francisco Javier Abad (ESP) 3:48.14
9. Amine Laalou (MAR) 3:49.14

Perche:
1. Renaud Lavillenie (FRA) 5,95 m
2. Björn Otto (GER) 5,80
3. Brad Walker (USA) 5,80
4. Malte Mohr (GER) 5,75
5. Lázaro Borges (CUB) 5,70
5. Steven Lewis (GBR) 5,70
7. Konstadínos Filippídis (GRE) 5,70
8. Romain Mesnil (FRA) 5,50
9. Dmitry Starodubtsev (RUS) 5,50
. Scott Roth (USA)

Longueur messieurs:
1. Mauro Vinicius da Silva (BRA) 8,23 m
2. Henry Frayne (AUS) 8,23
3. Aleksandr Menkov (RUS) 8,22
4. Will Claye (USA) 8,04
5. Ndiss Kaba Badji (SEN) 7,97
6. Loúis Tsátoumas (GRE) 7,88
7. Ignisious Gaisah (GHA) 7,86
8. Luis Felipe Méliz (ESP) 7,50

Heptathlon:
1. Ashton Eaton (USA) 6645 pts (RM)
(ancien record: 6568 points par lui-même le 6/02/2012 à Tallinn)
2. Oleksiy Kasyanov (UKR) 6071
3. Artem Lukyanenko (RUS) 5969
4. Ilya Shkurenev (RUS) 5898
5. Adam Sebastian Helcelet (CZE) 5878
6. Andrei Krauchanka (BLR) 5746
7. Yordani García (CUB) 5704

Voir la video