L'agence antidopage jamaïcaine assume

Publié le , modifié le

L'Agence antidopage jamaïcaine (Jadco) a reconnu mercredi avoir fait des erreurs lors du prélèvement de l'échantillon urinaire de Veronica Campbell-Brown, contrôlée positif à un diurétique en mai 2013, avant d'être blanchie en février par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

"La Jadco reconnaît que certaines des procédures réalisées lors du prélèvement le 4 mai 2013 lors de la réunion de Kingston n'ont pas été conformes à la réglementation en la matière de l'Agence mondiale antidopage (Ama)", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Christian Grégoire