Jemima Sumgong, Kenya, athlétisme
La marathonienne Jemima Sumgong | AFP - JOHANNES EISELE

La championne olympique du marathon de Rio, Jemima Sumgong, positive à l'EPO

Publié le , modifié le

Jemima Sumgong, championne olympique du marathon à Rio l'été dernier, a été contrôlée positive à l'EPO a annoncé la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

Neuf mois après les JO de Rio, Jemima Sumgong est tombée de son piedestal. Celle qui était rentrée dans l'histoire en août dernier en devenant à Rio la première Kenyane championne olympique du marathon a été contrôlée positive à l'EPO lors d'un test hors-compétition réalisé part la Fédération internationale d'athlétisme. "Un cas de violation de la réglementation anti-dopage, concernant Jemima Sumgong, a été mis au jour cette semaine. L'athlète a été contrôlé positive à l'EPO (...) dans le cadre d'un programme de tests hors-compétition menés par la Fédération", a annoncé l''IAAF jeudi soir dans un communiqué.

L'année dernière, Sumgong avait également remporté le marathon de Londres. Elle devenait revenir défendre son titre dans la capitale anglaise le 23 avril prochain. Cette annonce pointe à nouveau l'athlétisme kenyan déjà sanctionné pour différents cas de dopage. Les instances estiment qu'une cinquantaine d'athlètes kenyans ont été contrôlés positifs les quatre dernières années.