Kevin Mayer
Kevin Mayer | AFP

Kévin Mayer pour succéder à Usain Bolt et Mutaz Barshim ?

Publié le , modifié le

Recordman du monde de décathlon, Kévin Mayer fait partie des 5 finalistes choisis par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pour le titre d'athlète de l'année. Le recordman du monde du marathon Eliud Kipchoge fait lui aussi partie des finalistes.

Kévin Mayer avec les grands. Le décathlonien français, recordman du monde de la discipline avec ses 9.126 points réussis à Talence en septembre, a été sélectionné par la Fédération internationale d'athlétisme parmi les finalistes pour le titre d'athlète masculin de l'année. Mayer est en concurrence avec un autre néo-recordman du monde, le Kényan Eliud Kipchoge, l'homme le plus rapide de tous les temps sur marathon (2 h 01 min 39 sec). Il sera également opposé au Suédois Armand Duplantis (champion d'Europe du saut à la perche avec un saut à 6,05 m), au Qatari Abderrahman Samba (2e performance de l'histoire sur 400 m haies) et au sprinteur américain Christian Coleman (champion du monde du 60m en salle). 

 

Kévin Mayer a de bonnes chances de remporter le prestigieux trophée. Deuxième athlète de l'histoire à dépasser les 9.000 points en décathlon, après l'Américain Ashton Eaton, il pourrait ainsi rejoindre son compatriote Renaud Lavillenie au palmarès. Le perchiste français avait décroché le titre d’athlète de l'année en 2014, après avoir notamment battu le record du monde de Serguei Bubka (6,16m). L'an dernier, le sauteur en hauteur Mutaz Barshim avait remporté le titre, succédant à Usain Bolt, sacré 6 fois par l'IAAF au cours de sa carrière, dont trois consécutives entre 2011 et 2014.

Chez les femmes, le prix sera disputé entre la Kényane Beatrice Chepkoech, nouvelle recordwoman du monde du 3000 m steeple, la Britannique Dina Asher-Smith (sprint), la Colombienne Caterine Ibarguen (triple saut et longueur), la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (sprint) et la Belge Nafissatou Thiam (heptathlon). Les prix seront décernés le 4 décembre à Monaco, après les votes des membres du Conseil de l'IAAF (50% du vote), des personnalités de l'athlétisme (25%) et du public (25%).
 

Emilien Diaz @EmilienDiaz