Shelly-Ann Fraser sourire drapeau jamaïque 2009
Shelly-Ann Fraser | AFP-MORIN

Fraser suspendue pour dopage

Publié le , modifié le

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser a été suspendue par l'IAAF à la suite d'un contrôle anti-dopage positif au mois de mai dernier. La championne du monde et championne olympique du 100 mètres en titre aurait pris de l'oxycodone, un médicament censé soigner des douleurs dentaires. Le contrôle remonte au 23 mai dernier, lors du meeting Diamond League de Shanghai, où elle avait terminé deuxième.

Aujourd'hui âgée de 23 ans, Fraser était devenue à Pékin la première athlète jamaicaine championne olympique du 100 mètres (en 10 sec 78, la meilleure performance de sa carrière). L'année suivante à Berlin, elle devenait championne du monde avec un chrono personnel amélioré à 10 sec 74. Cette saison, elle avait donc débuté au meeting de Shangai le 23 mai et avait signé le deuxième temps en 11 s 29, derrière Carmelita Jeter. Lors du meeting suivant à Rome, l'athlète avait été disqualifiée pour faux-départ. Après s'être essayée sur le 200 m lors des championnats de Jamaïque en juin, elle devait courir ce jeudi au meeting Diamond League à Lausanne, mais l'IAAF en a décidé autrement...

Lorsqu'elle a appris la nouvelle, quelques heures avant le meeting suisse, Fraser a éclaté en sanglots et s'est réfugiée dans son hôtel, a déclaré le président de son club, Bruce James. Ce dernier a expliqué qu'à la suite d'une infection dentaire, la douleur était devenue tellement vive, qu'il a été prescrit un médicament à Fraser. La douleur persistant, James a donné un anti-douleur à la sprinteuse avant la course, et c'est ce médicament que Fraser a omis de déclarer à l'IAAF.

Romain Bonte