Euro d'athlétisme en salle : Alice Finot en argent, Pierre-Ambroise Bosse et deux autres Français en demies du 800m, ce qu'il faut retenir du 2e jour

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandra Lopez
La Française Alice Finot tout sourire après l'argent sur 3000m à l'Euro en salle le 5 mars 2021
La Française Alice Finot tout sourire après l'argent sur 3000m à l'Euro en salle le 5 mars 2021 | SERGEI GAPON / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La journée des Français s'est mieux terminée qu'elle n'avait commencé, avec l'argent récolté par Alice Finot sur 3000m lors de l'Euro d'athlétisme en salle. C'est la première médaille française. Ça passe pour Pierre-Ambroise Bosse, Benjamin Robert et Nasredine Khatir, qui se sont tous trois qualifiés pour les demies du 800m. Renaud Lavillenie a dû déclarer forfait pour l'épreuve.

Première médaille pour la France

Incroyable Alice Finot. La Française a réalisé une très belle course en terminant deuxième du 3000 mètres. En septième position à quelques tours de la ligne d'arrivée, l'athlète tricolore de 30 ans a réalisé une très belle remontée pour arracher la médaille d'argent (8:46.54). La championne de France en titre de la distance (elle est aussi championne de France du 3000m steeple en plein air) offre ainsi la première médaille de ces championnats d'Europe à l'équipe de France. La Britannique Amy-Eloise Markovic remporte l'or (8:46.43).

"Quand le résultat est en phase avec l'investissement fourni, c'est l'euphorie"

"Je savais en arrivant à Torun que c'était faisable. Il n'y avait pas vraiment de filles à part. Ce sont mes premiers championnats, j'ai hâte de voir ce que va donner le futur. Ce soir, toutes les planètes se sont alignées. Quand le résultat est en phase avec l'investissement fourni, c'est l'euphorie", a déclaré Finot après avoir décroché l'argent. "Hier [en séries], j'avais mal couru mais on apprend de ses erreurs."

La Britannique Verity Ockenden s'empare de la médaille de bronze, juste derrière la Française puisqu'elle n'a fini qu'à six centièmes de sa rivale. Pour sa première sélection dans une compétition internationale, Alice Finot a pu profiter de la cérémonie du podium entre les deux Britanniques. Avec sa meilleure performance personnelle en salle en prime.

Lavillenie forfait de dernière minute

Cette médaille va sans doute redonner de l'allant au collectif bleu, qui a perdu son chef de file, Renaud Lavillenie, contraint au forfait à la veille des qualifications de la perche. Pas de face à face avec Armand Duplantis.

à voir aussi Euro d'athlétisme en salle : Renaud Lavillenie forfait après une blessure au mollet Euro d'athlétisme en salle : Renaud Lavillenie forfait après une blessure au mollet

Bosse à sa main

Autre bon point pour l'équipe de France : Benjamin Robert et Pierre-Ambroise Bosse ont signé de belles performances lors des qualifications du 800 mètres. Les athlètes tricolores ont réussi à décrocher leur ticket pour les demi-finales de cet Euro en salle qui auront lieu ce samedi 6 mars. 

Bien parti, Benjamin Robert a terminé troisième de sa série (1:49.76), derrière l'Ukrainien Oleh Myronets et le Bosnien Amel Tuka. De son côté, Pierre-Ambroise Bosse, longtemps en tête, a finalement terminé deuxième de sa série (1:49.08), derrière le Polonais Patryk Dobek. 

Et c'est même un carton plein pour les Tricolores. Dernier français en lice, Nasredine Khatir a aussi obtenu sa qualification après avoir terminé troisième de la course (1:50.97), derrière le Polonais Adam Kszczot et le Britannique, Guy Learmonth. Des prestations suffisantes leur permettant de prendre un rendez-vous avec les demi-finales de ce samedi 6 mars à suivre en direct sur Francetvsport. 

Doublé belge au pentathlon

Le premier titre de cet Euro est revenu à la Portugaise Auriol Dongmo, victorieuse du concours du lancer du poids. Elle a devancé la Suédoise Fanny Roos et l'Allemande Christina Schwanitz. La Belge Nafissatou Thiam a été sacrée sur le pentathlon. La championne olympique s'est imposée avec un total de 4904 points devant sa compatriote Noor Vidts (4791 points). Belle performance également de la Française Célia Perron qui a égalé son record à la longueur en réalisant un saut à 6,15 mètres. Un bon résultat qui lui permet de terminer en cinquième position. 

Le Grec Militiádis Tentóglou a remporté l'or à la longueur (8.35m) et décroche son second titre européen en indoor après celui de 2019. Le Tchèque Tomas Stanek a, quant à lui, été couronné sur le lancer de poids alors que le Polonais Marcin Lewandowski, a surpassé le duo espagnol Jesus Gomez et Fontes Ignacio sur le 1500m avec un temps de référence à 3 min. 38sec. 06. 

à voir aussi Euro d'athlétisme en salle : Melvin Raffin et Thomas Jordier éliminés d'entrée Euro d'athlétisme en salle : Melvin Raffin et Thomas Jordier éliminés d'entrée

La folle soirée de Jakob Ingebrigtsen

Le phénomène norvégien Jakob Ingebrigtsen, grandissime favori du 1500 m, a bien cru perdre un titre qui lui tendait les bras. Disqualifié après avoir franchi la ligne en vainqueur, il a finalement été repêché en appel après avoir mis un pied en dehors de la piste en début de course.

Celui-ci a estimé que le coureur norvégien avait été "poussé par un autre concurrent", qu'il n'avait "tiré aucun avantage" de cet incident et que celui-ci n'avait "pas affecté la course et son résultat". Le Scandinave de 20 ans s'impose donc devant le Polonais Marcin Lewandowski et l'Espagnol Jesus Gomez. "Je n'ai pas l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, il y avait juste trop de coureurs en course, avait-il raconté avant le verdict du jury. Je voulais simplement gagner la course. Mais je savais qu'une disqualification allait arriver."

Le dernier de la fratrie Ingebrigtsen s'en sort très bien et peut continuer à rêver d'un doublé puisqu'il s'alignera dès ce samedi matin dans les séries du 3000 m dont il est tenant du titre. Il confirme surtout son immense talent entrevu dès 2018 avec un doublé 1500 m-5000 m à l'Euro en plein air à Berlin à seulement 17 ans.