Euro d'athlétisme en salle : Bosse en finale, Mayer en tête, ce qu'il faut retenir du 3e jour

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Kevin Mayer lors des Championnats d'Europe en salle à Torun.
Kevin Mayer lors des championnats d'Europe en salle à Torun, en Pologne, samedi 6 mars. | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Kevin Mayer a parfaitement géré la première partie du concours de l’heptathlon samedi 6 mars, lors de la troisième journée des championnats d’Europe en salle à Torun (Pologne). A la moitié du concours, le Français est en tête devant le Suisse Simon Ehammer. Parmi les autres Tricolores, Pierre-Ambroise Bosse (800m), Valentin Lavillenie (perche), Hugo Hay et Jimmy Gressier (3000m) se sont qualifiés pour leur finale dimanche. 

Mayer en tête de l’heptathlon

Pas de médaille pour les Français lors de cette troisième journée des championnats d’Europe en salle à Torun (Pologne) mais les Tricolores attendus ont répondu présent. Après quatre épreuves de l’heptathlon, Kevin Mayer a terminé la journée à la première place du concours avec 3571 unités, soit 33 d'avance sur son dauphin suisse Simon Ehammer. Il est au point près sur les bases de son record d'Europe.

L’actuel champion du monde en salle de la discipline a d’abord pris la deuxième place du 60 mètres samedi 6 mars en 6''86 à un centième de son record en carrière (6"85) derrière le surprenant Suisse de 21 ans Ehammer (6"75). Le Français a ensuite réalisé un saut à 7,47 mètres à la longueur, avant de lancer le poids à 16,32 mètres à son dernier essai. Encore derrière le Suisse avant la hauteur, le Français a passé une barre à 2,04 mètres pour finalement conclure la journée en tête.

Ca passe pour Bosse, pas pour Robert et Khatir

Autre Français très attendu samedi, Pierre-Ambroise Bosse s’est qualifié en patron pour la finale du 800 mètres dimanche en remportant sa série en 1'47''86 où figurait pourtant le local Adam Kszczot, triple champion d'Europe en salle en 2011, 2013 et 2017. En difficulté depuis son titre mondial en 2017, PAB sera une solide chance de médaille française dimanche lors de la finale (18h25). "J'ai connu des hauts et des bas ces derniers temps mais je suis dans une phase haute avant l'été et le plus important c'est que je cours sans douleur. A l'heure actuelle, tout va bien", indiquait-t-il avant sa série vendredi.

Pas de finale en revanche pour les deux autres Français engagés : Benjamin Robert a terminé 5e de sa demie en 1'48''25, tout comme Nasredine Khatir, 5e en 1'49''73.

Valentin Lavillenie en finale sans forcer

Sans son frère Renaud, contraint au forfait à la veille des qualifications de la perche, Valentin Lavillenie s'est qualifié sans trembler pour la finale de la perche en franchissant 5,60 mètres au premier essai. Une barre suffisante pour lui comme pour Mondo Duplantis pour disputer la finale dimanche à partir de 17h05. Ethan Cormont n'ira lui malheureusement pas en finale après trois échecs à 5,70 mètres.

Gressier et Hay en finale du 3000 mètres 

Deux Français seront au rendez-vous de la finale du 3000 mètres dimanche : Jimmy Gressier a remporté tranquillement sa série en 7'48''93 et se qualifie pour la finale dimanche (17h52). Il y retrouvera son compatriote Hugo Hay, lui aussi qualifié en réalisant au passage son record personnel en 7'47''30.

Belocian, Manga et Bapté en demies du 60 mètres haies

Trois sur quatre. C’est le bilan des Français qui seront au rendez-vous des demi-finales du 60 mètres haies dimanche. Chez les garçons, Wilhem Belocian a remporté facilement sa série en 7''52, tout comme Aurel Manga en en 7"64. Ils disputeront leur demie dimanche à 13h.

Ils ont été imités chez les filles par Laëticia Bapté, troisième de sa série en 8"11. En revanche, c’est terminé pour Cyréna Samba-Mayela. La Française a fait une faute sur la troisième haie, perdant de la vitesse pour finalement finir à la 5e place en 8"22. Insuffisant pour espérer être repêchée pour la finale. Les demi-finales femmes auront lieu vers 13h20 dimanche.

Fall et Golitin trop justes pour la finale du 60 mètres

Déception en revanche pour les Français engagés sur le 60 mètres samedi. Convaincants le matin en série (respectivement 2e et 3e), Mouhamadou Fall et Amaury Golitin n’ont pas passé l’obstacle des demi-finales dans l’après-midi. Le premier a pris la 3e place de sa demie du 60 mètres en 6''64, pouvant espérer être repêché au temps avant d'apprendre qu'il n'était malheureusement pas qualifié pour la finale. Même issue pour Amaury Golitin, 5e de sa demie en 6''64.