Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre | YURI KADOBNOV / AFP

Euro-2012 - Lemaitre et Vicaut en demi-finales du 100 m

Publié le , modifié le

Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut se sont qualifiés sans souci pour les demi-finales du 100 m des championnats d'Europe d'Helsinki en remportant aisément leurs séries respectives. Elles sont programmées à 19h20. Vicaut a ouvert le bal en signant un prometteur 10.18 en dégageant une belle impression de facilité. Lemaitre, tenant du titre européen sur la distance-reine, a pris la mesure de ses adversaires en 10.14, en relâchant son effort à 10 m de la ligne.

SUIVEZ LE DIRECT DES CHAMPIONNATS D'EUROPE

Lemaitre: "Ca montre qu'on est en jambes"

Les sprinteurs français voient la vie en bleu. Christophe Lemaitre, Jilly Vicaut et Emmanuel Biron ont tous trois obtenu leur ticket pour les demi-finales de l'Euro finlandais. Les deux premiers ont remporté leur série respectivement en 10.14 et 10.18 sans forcer, le troisième s'adjugeant la troisième place de sa course en 10.28, son record personnel. Une jolie performance, d'autant que Biron était initialement inscrit uniquement sur le relais 4x100 m. Mais le staff de l'équipe de France a finalement décidé de l'aligner en individuel pour qu'il gagne en confiance.

Lemaitre s'est montré satisfait de ses premiers pas sur le tartan d'Helsinki. "Ca permet de rentrer dans la compétition, et ça montre qu'on est en jambes", a-t-il déclaré. "Cette série était plus que gérée, disons que ça s'est joué au départ. Maintenant je vais me reconcentrer sur les demi-finales avec l'objectif d'aller plus vite et de gagner".

Melfort et Lesueur en finale

Mélanie Melfort s'est qualifiée pour la finale du saut en hauteur avec un bond à 1,90 m en qualifications. Melfort a effacé cette hauteur à son premier essai lors d'une séance parfaitement maîtrisée. Elle est entrée en piste à 1,78 m, barre franchie au 1er essai, tout comme la suivante, à 1,83 m. Elle a toutefois manqué sa première tentative à 1,87, avant de rectifier le tir. Eloyse Lesueur sera en finale de la longueur grâce à son premier saut en qualifications, avec 6,66 m. La qualification automatique pour la finale était fixée à 6,65 m.

Les décathloniens déchantent

Florian Geffrouais, le champion de France, et Kévin Mayer, le grand espoir de la discipline, sont en revanche passés à côté de la 2e épreuve du décathlon en ratant leurs trois essais à la longueur.  Geffrouais, champion de France 2012, et Mayer, champion du monde juniors 2010, sont désormais hors course pour une place sur le podium et aussi dans leur quête des minima olympiques (8200 pts). Mayer, 20 ans, également médaille d'or de l'octathlon aux Mondiaux cadets 2009 à Bressanone (Italie), a "mordu" un dernier essai autour de 7,50 m. Très ambitieux, Mayer, opéré d'un ménisque l'hiver dernier, avait indiqué mardi qu'il venait en Finlande "pour le podium et les minima olympiques". Raté.

Arron: "Je n'ai pas compris"

Autre déception, Christine Arron. La Guadeloupéenne a été éliminée dès les séries du 100 m en terminant seulement 5e de la 1re série en 11 sec 55/100e (vent -0,3 m/s). A 38 ans, la détentrice du record d'Europe (10.73) avait réalisé les minima (11.27) en série des Championnats de France, le 16 juin à Angers. C'est dans le même stade olympique de la capitale finlandaise que la "reine Christine" avait décroché en 2005 deux médailles mondiales individuelles (bronze sur 100 et 200 m). "Je n'ai pas compris. Je ne me suis pas réveillée. Je n'avais aucune sensation de vitesse", a-t-elle déploré. Vicaut a ouvert le bal en signant un prometteur 10.18 tout en dégageant une belle impression de facilité.

M'Bango assure sous le maillot tricolore

Françoise M'Bango Etone, double championne olympique du triple saut (2004 et 2008) sous le drapeau camerounais, a étrenné son maillot tricolore en se qualifiant pour la finale des championnats d'Europe d'athlétisme, avec un bond à 14,38 m. "Je suis bien dans le bleu-blanc-rouge. Mes adversaires étaient un peu surprises de me voir là. Toutes n'avaient pas été averties (du changement de nationalité, ndr)", a remarqué M'Bango. 

A cause d'un vent trop favorable (2,4 m/s), la performance, réalisée au 3e et dernier essai après deux tentatives "mordues", ne peut toutefois être homologuée comme minima pour les jeux Olympiques de Londres (14,30 m). "Aujourd'hui, c'était la qualification qui importait plus que la mesure. Mais je me suis fait peur, car je ne m'étais jamais retrouvée de toute ma carrière dans une telle situation de sursis", a ajouté la triple sauteuse. Françoise M'Bango, désormais 38 ans, avait établi la 2e performance de tous les temps en franchissant 15,39 m le 17 août 2008 à Pékin, gage d'un 2e titre olympique.

Venel disqualifié, Fonsat qualifié

Sept athlètes, dont Teddy Venel, ont été disqualifés en séries du 400 m pour être sortis de leurs couloirs, en vertu de la règle 163.3A de la Fédération internationale (IAAF). Venel, qui avait remporté nettement la 5e et dernière série en 45 sec 93/100e, a été sanctionné pour un appui sur la ligne intérieure dans le premier virage, et quatre infractions dans le second virage, dont "une très nette".

Un seul appui non autorisé sur la ligne suffit à la disqualication et la Fédération française d'athlétisme (FFA) n'a pas porté réclamation. La vigilance ou la sévérité des juges avait déjà fait deux premières victimes en séries du 400 m haies. Yannick Fonsat, second Français engagé, s'est qualifié aisément pour les demi-finales en s'imposant dans la 4e série en 45 sec 92/100e.