Doucouré Ladji dans l'attente 2010
Ladji Doucouré | AFP - Fred Dufour

Doucouré privé d'Euro

Publié le , modifié le

En n'étant incapable de réaliser un temps inférieur à 13"50 (soit la 12e marque européenne) lors de la réunion d'Evry-Bondoufle, Ladji Doucouré a fait une croix sur le Championnat d'Europe à Barcelone. Touché aux ischio-jambiers pendant l'hiver, à une cuisse en mai, le champion du monde 2005 du 110m haies poursuit sa maudite série.

Il avait une chance. Une dernière. Mais il n'a pas pu la saisir. En coupant la ligne du 110m haies de la réunion d'Evry-Bondoufle en 13"82, Ladji Doucouré s'est résolu à rater une nouvelle compétition majeure. La Fédération française lui avait laissé la porte entrouverte lors de l'annonce de la sélection pour le Championnat d'Europe de Barcelone. Mais pour la pousser, il devait réaliser un chrono inférieur à 13"50 qui lui aurait permis d'intégrer le Top12 européen, alors que les minima étaient fixés à 13"44. Cela n'a pas été le cas.

Alors que les meilleurs athlètes se donnent rendez-vous à Saint-Denis pour la Ligue de Diamant, le champion du monde 2005 était sur la piste d'Evry-Bondoufle. Assez logique si l'ont tient compte du fait qu'il s'agissait de sa première apparition en extérieur de la saison. Touché aux ischio-jambiers en mars lors des Mondiaux en salle, il avait dû observer une période de six semaines de repos pour reprendre sa préparation à la mi-avril. Les championnats de France laissés de côté, c'était la dernière possibilité pour remplir les critères de sélection. "Même quand on s'appelle Doucouré, on a besoin de compétition", rappelle Renaud Longuèvre, son entraîneur, dans L'Equipe. "La principale satisfaction, c'est sa cuisse. Il a pu recourir sans se blesser."

Le problème, c'est que les blessures sont en train de transformer sa carrière en gruyère. Grand espoir de l'athlétisme français depuis les Jeux Olympiques d'Athènes où il avait tutoyé l'or avant de trébucher sur une haire pour finir 8e, puis depuis son titre mondial en 2005 (couplé au titre du relais 4x100m), Ladji Doucouré accumule les blessures, qui lui font perdre autant de temps que de confiance en lui.