La Bahreïnie Naser, championne du monde du 400 m, suspendue provisoirement

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Salwa Eid Naser
Salwa Eid Naser, nouvelle championne du monde du 400 m | JEWEL SAMAD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Entrée dans l'histoire de l'athlétisme en réalisant la troisième meilleure performance de tous les temps (48.14) pour remporter le 400 m des Mondiaux de Doha en 2019, Salwa Eid Naser a été suspendue provisoirement pour "défaut de localisation" par l'AIU (Athletics Integrity Unit). Vice-championne du monde en 2017 sur cette distance, elle est la seule à s'être approchée des 48" sur cette distance, seulement franchies dans l'histoire par Marita Koch (47"60 en 1985) et Jarmila Kratochvílová (47"99 en 1983).

Elle a écrit une page de l'histoire de l'athlétisme en devenant la 3e meilleure performeuse mondiale de l'histoire sur 400m à seulement 21 ans. Salwa Eid Naser n'est pas une inconnue lorsqu'elle remporte la couronne mondiale en septembre dernier aux Mondiaux de Doha.

Vice-championne olympique de la Jeunesse en 2014, championne du monde cadettes en 2015, vice-championne du monde chez les seniors en 2017, elle a progressivement abaissé ses meilleurs chronos sur sa distance de prédilection pour aboutir à cette performance incroyable. Car à seulement 21 ans, elle s'est trouvée la seule de l'histoire à s'approcher de la barre mythique des 48", celle que seules deux athlètes ont franchie, à une époque où le dopage et les performances sportives étaient un élément de géopolitique majeur pour l'ex bloc de l'Est : l'athlète de la RDA Marita Koch (47"60 en 1985) et la Tchécoslovaque Jarmila Kratochvílová (47"99 en 1983). Marie-José Pérec et ses 48"25 devaient donc descendre de ce podium au profit de cette jeune athlète native du Nigéria mais portant les couleurs du Bahreïn. 

Selon l'annonce de l'AIU, Salwa Eid Naser serait sanctionnée pour "défaut de localisation". Aucune autre information n'a pour l'instant été donnée.