Schippers contre Thompson Pékin 2015
Schippers contre Thompson, premier acte : finale du 200m à Pékin, remportée par Schippers. | AFP

Schippers contre Thompson, l'heure de la revanche a sonné

Publié le , modifié le

C’est l’un des duels les plus attendus de l’année : Dafne Schippers face à Elaine Thompson, sur 200m. Les deux jeunes femmes sont les attractions de cette septième étape de la Ligue de Diamant ce jeudi soir à Oslo.

Dans ce temple de l’athlétisme qu’est Bislett, deux sprinteuses y sont reines. Elles n’ont pas 24 ans, mais portent déjà sur leurs épaules musclées l’avenir du sprint mondial. D’un côté Dafne Schippers, championne du monde du 200m l’an dernier. De l’autre Elaine Thompson, sa dauphine. A Pékin, toutes deux étaient rentrées dans l’histoire en devenant les troisième et cinquième performeuses de l’histoire, en 21’’63 et 21’’66. Deux performances incroyables au terme de la finale la plus relevée des Mondiaux, qui laissent même penser que finalement, ce record du monde de l’Américaine Florence Griffith-Joyner (21.34 en finale des JO 1988) ne paraissait plus si inaccessible qu’il en donnait l’air.

A Eugene, c’est encore Schippers qui a pris le dessus sur la Jamaïcaine (22’’11 contre 22’’16), mais toutes deux ont trouvé à qui parler, en la personne de Tori Bowie (21’’99). Le duel devrait à nouveau faire des étincelles, à deux mois des Jeux de Rio.

Lavillenie et Lemaître pour les sensations, Tamgho pour les minimas

Côté tricolore, la France sera bien représentée au Bislett. R​enaud Lavillenie aura pour objectif de dominer à nouveau le champion du monde en titre Shawn Barber. "C'est toujours important de remontrer à mes adversaires que je suis toujours là et de marquer son territoire", avait déclaré le champion olympique après son succès (5,81 m) à Eugene la semaine dernière.

Christophe Lemaître s’alignera quant à lui sur 100m, face à De Grasse, Webb et Collins, à la quarantaine rugissante. Le sprinteur français aura à cœur de répondre à l’excellente performance de Jimmy Vicaut, qui a égalé le record d’Europe ce mercredi. Marie Gayot (sur 400m) et Teddy Tamgho (triple saut) sont également alignés avec pour objectif d’obtenir les minimas olympiques. Avec un temps de 51’’30 et un saut à 17m05 requis, deux billets pour Rio sont susceptibles d’être délivrés ce soir.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou