Usain Bolt (record du monde 2008)
Le premier record du monde d'Usain Bolt | Hayden Roger CELESTIN / AFP

Meeting de New York: Le jour où Bolt est devenu la "Foudre"

Publié le , modifié le

Pour sa septième levée, la Ligue de diamant prend ses quartiers à New York. Usain Bolt y reviendra sur la piste de ses exploits. Là où un soir orageux de 2008, il avait battu le premier record du monde de sa carrière devant une Amérique ébahie.

Le 31 mai 2008, New-York est frappé par deux orages. Le premier, violent, retarde le programme du meeting. Le deuxième, plus court, mais tout aussi fracassant. Usain Bolt bat le record du monde de son compatriote et ami, Asafa Powell, 9’’72 contre 9’’74. Un mois plus tôt, celui qu’on n’appelait pas encore la "Foudre" avait parcouru la distance reine en 9’’76 à Kingston, Jamaïque. Mais les Etats-Unis, condescendants, n’y croyaient pas, préférant mettre ce coup de tonnerre sur un chronomètre complaisant. Le 31 mai, sous leurs yeux, et ceux de leur idole Tyson Gay, Usain Bolt prouve qu’il est bien l’homme le plus rapide du monde.

Gay dans les cordes

"J’aurai voulu rester plus  au contact, je n’avais pas réalisé que sa foulée était si ample, confiait Gay, à l’évidence sonné. Je pense que nous étions sur le même rythme mais il couvrait plus de terrain que moi". De la part d’un sprinteur à l’égo surdimensionné, la réaction est stupéfiante. Elle suffit quasiment à comprendre la performance de Bolt ce jour-là.

Bolt à la poursuite du temps

"Pour moi, c’est là où tout a commencé. C’est à ce moment que j’ai vraiment explosé" explique celui qui allait devenir double champion olympique 2008 et 2012) et double champion du monde du 100m (2009 et 2013) et qui disputait à New York, le cinquième 100m de sa carrière seulement. Décoiffant. Ce samedi, "Lightning Bolt" ne franchira pas la ligne de ses exploits. C’est sur le demi-tour de piste que le Jamaïcain a choisi de s’aligner, laissant à Gay, la ligne droite. En difficulté en 2014, Bolt est à la recherche de ses meilleurs chronos. En 2015, ses meilleures performances  sont un 10’’12 sur 100m et un 20’’10 sur 200m. Loin des standards de la "Foudre" qui espère courir "dans les 19’’" à New York ce samedi. Au passage sur la ligne, "Big Apple" se souviendra forcément de ce gamin de 22 ans qui l’avait émerveillé, voilà sept ans déjà.

Diamond League