Caster Semenya

Meeting de Doha : Caster Semenya frappe un grand coup sur le 800m

Publié le , modifié le

Caster Semenya a remporté le 800m du meeting de Doha en Diamond League, avec un chrono monumental de 1.54.98, meilleure performance de l'année. Il s'agissait de la dernière course internationale à laquelle les athlètes hyperandrogènes pouvaient participer, puisque le règlement régulant le taux d'hormones entrera en vigueur le 8 mai prochain. Elle s'est imposée devant Francine Niyonsaba, également hyperandrogène.

Il n'est pas certain que l'histoire retiendra le résultat de ce 800m à Doha. Caster Semenya l'a emporté. Et avec un chrono monumental, la meilleure performance de l'année (1.54.98). Caster Semenya voulait marquer le coup, car l'enjeu était ailleurs. C'était la dernière fois, au niveau international, où des femmes hyperandrogènes pouvaient concourir sans suivre de traitement. Le tribunal du sport a en effet débouté mercredi le recours de Semenya contre le réglement de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) obligeant les athlètes hyperandrogènes à faire baisser leur taux de testostérone sous le seuil de 5 nmol/L de sang. Trois athlètes étaient dans ce cas ce vendredi à Doha, et toutes les trois médaillées à Rio : Caster Semenya donc, mais aussi la Burundaise Francine Niyonsaba (2e) et la Kényane Margaret Wambui. "Moi je continuerai à courir comme j'en ai envie" a affirmé Caster Semenya après la course. 

Ce n'est que jeudi matin que l'on a appris la participation de Semenya. D'après l'AFP, l'athlète préférait attendre la décision du TAS avant de confirmer son engagement.  Cette décision a immédiatement été saluée par l'IAAF. Son règlement entrera en vigueur dès le 8 mai, ce qui laisse seulement une semaine aux athlètes concernées pour faire baisser médicalement leur taux de testostérone. 

Au-dessus du lot Daniel Stahl, Guliyev marque les esprits

Si Caster Semenya a monopolisé l'attention, c'était la première étape de Diamond League pour toutes les autres épreuves. En disque, Daniel Stahl a démoli l'épreuve, en réalisant à chacun de ses essais la meilleure performance. Il a lancé à 70,56 m. Il s'agit du premier homme à dépasser la barre des 70 mètres en Ligue de Diamant, et de la meilleure performance mondiale de l'année.  Stahl a devancé l'Autrichien Lukas Weisshaidinger (66,90 m) et l'Iranien Ehsan Hadadi (66,78 m). 

Au 200m, le champion du monde turc Ramil Guliyev s'est imposé en 19''99. C'est une belle performance puisqu'il s'agit de la septième meilleure de sa carrière. Il s'agit aussi de la meilleure performance mondiale de l'année.