Sergey Shubenkov et Pascal Martinot-Lagarde
Sergey Shubenkov avait dominé Pascal Martinot-Lagarde lors de l'Euro par équipes en 2015 | AFP - DPPI MEDIA - STEPHANE KEMPINAIRE

Martinot-Lagarde et le 110m haies pour éclipser Powell et Lavillenie au meeting Areva

Publié le , modifié le

Le meeting Areva, ce soir au Stade de France, connaîtra un sommet avec le 110m haies. Face à la densité tricolore (Martinot-Lagarde, Darien, Bascou, Belocian) et internationale (Oliver, merritt, Ortega, Harris, Shubenkov), les organisateurs ont mis en place deux courses pour encore plus de concurrence. Les hurdlers pourraient donc faire de l'ombre à un Asafa Powell, orphelin de Bolt forfait sur 100m, mais concurrencé par le Français Vicaut, ou à un Renaud Lavillenie, bien décidé à franchir les 6m à Paris.

A un mois et demi des championnats du monde de Pékin (22 au 30 août), tous les athlètes montent en puissance. Cela n'a jamais été aussi vrai sur 110m haies. Pascal Martinot-Lagarde, meilleur performeur de la saison jusque-là en 13"06, a été supplanté, lors des sélections nationales, d'abord par l'Américain David Oliver (13"04), puis par le Jamaïquain Omar McLeod (12"97). Et un autre Jamaïquain, Hansle Parchment, vainqueur à Saint-Denis l'an dernier en 12"94, est revenu sur les talons du Français (13"08), tout comme l'Américain Aries Merritt (13"12). Et la piste parisienne est connue pour offrir de belles performances. En 2008, Dayron Robles établissait le nouveau record de l'épreuve (12"88), face auquel David Oliver échouait d'un souffle en 2010 (12"89), comme Parchment (12"94). Sans oublier que le Français avait été battu, lors de la Coupe d'Europe par équipes, par le champion d'Europe en titre, le Russe Sergey Shubenkov.

Vidéo: Le 110m haies de l'Euro par équipes​ remporté en juin par Shubenkov

Pour accueillir le plus beau plateau, les organisateurs du meeting Areva ont donc décidé de doubler la mise. Ce n'est pas un mais deux 110m haies qui seront courus. Car le plateau est impressionnant: David Oliver, Pascal Martinot-Lagarde, Aries Merritt, Orlando ortega, Aleec Harris, Sergey Shubenkov, Garfield Darien, Dimitri Bascou et Wilhem Belocian, soit 8 des 15 meilleurs hurdlers de la saison. Toujours en quête d'un record du monde, le meeting de Saint-Denis a réuni suffisamment de talent pour espérer faire tomber la meilleure marque planétaire, établie par Aries Merritt en 2012 à Bruxelles (12"80). Ce sera un temps fort de la réunion, un temps fort également pour les Français, rivaux pour un voyage aller à Pékin en août.

Deux rivales unies pour faire tomber le RM du 5000m

Si ce n'est pas dans le 110m haies, les organisateurs comptent bien voir un record du monde tomber sur 5000m féminin. L'Ethiopienne Almaz Ayana avait annoncé vouloir s'y attaquer en ce 4 juillet, elle qui a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année en mai dernier à ShanghaI (14'14"32). A 23 ans, elle aura une belle opportunité d'autant que sa compatriote Genzebe Dibaba, de neuf mois plus âgée, leader du classement de la Diamond League et victorieuse à Eugene en 14'19"76 s'est invitée à cette fête. Les deux jeunes filles vont donc courir après le record de Tirunesh Dibaba (14'11"15 en 2008 à Oslo), et seront lancées par deux lièvres, l’Ukrainienne Tamara Tverdostup, puis la Kényane Irène Jelagat.

Si cela ne se produit pas, les spectateurs pourront compter sur Renaud Lavillenie pour faire monter la tension. Les victoires au Stade de France, il les enchaîne. Mais il n'y a jamais dépassé les 6m. Il veut le faire cette année. Poussé dans ses retranchements lors de l'Euro par équipes, l'Auvergnat aura la concurrence pour le titiller: l’Allemand Raphael Holzdeppe, champion du monde en titre, qui vient d’améliorer son record personnel avec 5,92 m lors d’un concours officiel dans les rues de Bakou, le Brésilien Thiago Braz, auteur de la même performance dans ce concours et qui a établi un nouveau record d’Amérique du Sud, le jeune Américain Sam Kendricks (5,82 m), les Polonais Piotr Lisek et Pawel Wojciechowski (5,80 m tous les deux)...

Vidéo: Le reportage sur Renaud Lavillenie à Stade 2

La réunion aurait dû s'achever en apothéose avec la présence d'Usain Bolt sur 100m. Mais à 21h50, "la Flèche" ne sera pas dans les starts. Il a déclaré forfait, et n'a toujours couru qu'un seul 100m cette année (à Rio de Janeiro (10"12), ce qui laisse plâner l'ombre du doute au-dessus du Jamaïquain avant les Mondiaux. Mais Asafa Powell, de retour de suspension pour dopage et auteur de la deuxième MPM de la saison (9"84) derrière Justin Gatlin (9"74) sera bien là, avec les Américains Michael Rodgers (9"90) et Ryan Bailey (9"93) ou le Jamaïquain Nesta Carter (9"98). Côté français, Christophe Lemaître a déclaré forfait après son alerte physique à l'Euro par équipes, et c'est donc Jimmy Vicaut qui défendra ses chances, du haut de ses 9"98.

Les principaux​ engagés

MESSIEURS
    100 m: Asafa Powell (JAM), Ryan Bailey (USA), Charles Silmon (USA), Michael  Rodgers (USA), Jimmy Vicaut (FRA), Nesta Carter (JAM), Kim Collins (SKN),  Emmanuel Biron (FRA)
    400 m: Kirani James (GRN), Wayde Van Niekerk (RSA), David Verburg (USA),  Javon Francis (JAM)
    1500 m: Silas Kiplagat (KEN), Abdelaati Iguider (MAR), Ronald Kwemoi (KEN),  Taoufik Makhloufi (ALG), Ayanleh Souleiman (DJI), Aman Wote (ETH), Mourad  Amdouni (FRA)
    110 m haies: David Oliver (USA), Pascal Martinot-Lagarde (FRA), Aries  Merritt (USA), Sergey Shubenkov (RUS), Orlando Ortega (CUB), Wilhem Belocian  (FRA), Garfield Darien (FRA), Dimitri Bascou (FRA)
    3000 m steeple: Ezekiel Kemboi (KEN), Brimin Kiprop Kipruto (KEN),  Conseslus Lipruto (KEN), Paul Koech (KEN), Jairus Kipchoge Birech (KEN), Yoann  Kowal (FRA)
    Longueur: Aleksandr Menkov (RUS), Godfrey Khotso Mokoena (RSA), Michael  Hartfield (USA), Kafétien Gomis (FRA), Salim Sdiri (FRA)
    Hauteur: Mutaz Essa Barshim (QAT), Ivan Ukhov (RUS), Erik Kynard (USA),  Mickaël Hanany (FRA)
    Perche: Renaud Lavillenie (FRA), Raphael Holzdeppe (GER), Thiago Braz  (BRA), Konstantinos Filippidis (GRE), Piotr Lisek (POL), Kévin Ménaldo (FRA),  Pawel Wojciechowski (POL), Valentin Lavillenie (FRA)
    Disque: Gerd Kanter (EST), Piotr Malachowski (POL), Jason Morgan (JAM),  Christoph Harting (GER), Zoltan Kovago (HUN)
   
DAMES
    100 m: Shelly-Ann Fraser-Pryce (JAM), English Gardner (USA), Murielle  Ahouré (CIV), Blessing Okagbare (NGR), Dafne Schippers (NED)
    800 m: Eunice Sum (KEN), Rose Mary Almanza (CUB), Yekaterina Poistogova  (RUS), Chanelle Price (USA), Molly Ludlow (USA)
    5000 m: Genzebe Dibaba (ETH), Almaz Ayana (ETH), Viola Kibiwot (KEN), Faith  Chepngetich Kipyegon (KEN), Mercy Cherono (KEN), Gelete Burka (ETH)
    400 m haies: Zuzana Hejnova (CZE), Georgeanne Moline (USA), Cassandra Tate  (USA)
    Triple saut: Caterine Ibarguen (COL), Yekaterina Koneva (RUS), Olha  Saladukha (UKR), Olga Rypakova (KAZ), Gabriela Petrova (BUL), Jeanine Assani  Issouf (FRA)
    Perche: Fabiana Murer (BRA), Nikoleta Kiriakopoulou (GRE), Silke  Spiegelburg (GER), Yarisley Silva (CUB), Marion Lotout (FRA)
    Poids: Valerie Adams (NZL), Christina Schwanitz (GER), Michelle Carter  (USA), Lijiao Gong (CHN), Jessica Cerival (FRA)
    Javelot: Barbora Spotakova (CZE), Christina Obergföll (GER), Sunette  Viljoen (RSA), Matilde Andraud (FRA)

Diamond League