Michael Norman
Michael Norman, vainqueur du 400m à Bruxelles | JASPER JACOBS / BELGA / AFP

Lyles et Norman éclaboussent Bruxelles de leur talent

Publié le , modifié le

Sous la pluie, Noah Lyles et Michael Norman ont tous les deux impressionné en s'imposant respectivement sur 200 et 400 mètres lors de la réunion de Diamond League à Bruxelles. Les deux jeunes prodiges du sprint US en ont profité pour poser leurs jalons en vue des prochains Mondiaux de Doha où ils seront clairement favoris dans leur discipline.

Heureux sprint américain dont le réservoir de talents semble décidément inépuisable. Dernières pépites du "track and field" made in USA, Michael Norman et Noah Lyles sont, à 21 et 22 ans, les deux hommes les plus rapides de la saison sur 400m et 200m. Tout simplement. Et ils sont prédestinés au plus doré des avenirs à Doha. Le meeting de Bruxelles leur aura servi de répétition et confirmé tout le potentiel des deux Américains.  Et même si la météo n'a pas favorisé leurs desseins chronométriques, ils auront enchanté sous la pluie. 

Depuis qu'il est devenu en avril dernier le quatrième meilleur performeur de l'histoire sur le tour de piste à Torrance (Californie) en 43'45, de nombreux observateurs pensent que Norman a le record du monde sur le tour de piste dans les jambes. Il devra pour ce faire améliorer la marque de 43'03 en possession du Sud-Africain Wayde Van Niekerk depuis les JO de Rio. "Je pense que c’est dans mes cordes. Peut-être pas cette année, mais j’espère dans ce cas l’année prochaine", ambitionne-t-il.

Lyles au trésor ? 

Sur la piste détrempée du Stade du Roi Baudoin, Norman a pris sa revanche sur son compatriote Fred Kerley (2e en 44'46) qui l'avait battu aux sélections américaines fin juillet. Ce duel pourrait être celui de la finale des Mondiaux de Doha, d'autant plus que le champion du monde en titre Van Niekerk sera absent, mal remis d'une rupture des ligaments croisés du genou droit en octobre 2017.

 L'autre dernière merveille américaine, Noah Lyles, a remporté le 200m une semaine après s'être imposé sur la finale du 100 m à Zürich. Ultra favori, Lyles a gagné en 19'74 devant le champion du monde en titre, le Turc Ramil Guliyev (19'86) et le revenant Canadien Andre de Grasse (19.87) qui ont tous les deux réalisé leur meilleur temps de la saison. Dans trois semaines, Lyles, 4e meilleur performeur de l'histoire du demi-tour de piste (19.50 à Lausanne en juillet) sera favori à Doha pour remporter son premier titre majeur. Le début d'une longue série ? 

Dans les autres épreuves de la soirée, les conditions météo n'ont pas permis à Christian Taylor (17,85) de venir chatouiller le record de Jonathan Edwards (18,29m) au triple saut. En finale du 100m dames, la Britannique Dina Asher-Smith, championne d'Europe en titre, s'est imposée en 10'88 devant la Jamaïquaine Shelly-Ann Fraser (10'95). Sauf surprise, l'or devrait se départager entre ces deux jeunes femmes à Doha. Seul Français présent en Belgique, Djilali Bedrani a réalisé le deuxième temps de sa carrière en 8'16''60 dans un 3000 m steeple remporté par l'Ethiopien Getnet Wale en 8'06''92.