Renaud Lavillenie
Renaud Lavillenie | ADRIAN DENNIS / AFP

Ligue de Diamant : Lavillenie piégé par le vent et le temps

Publié le , modifié le

Le perchiste Renaud Lavillenie est tombé de haut dans l'un de ses jardins: abonné à la victoire dans l'étape de Ligue de Diamant d'Eugene (Oregon, ouest des Etats-Unis), il a dû se contenter de la 5e place vendredi, perturbé par le vent, au point d'être privé de son essai de la dernière chance pour avoir dépassé le temps imparti.

Invaincu à Eugene de 2013 à 2016, 2e en 2017, la star française de l'athlétisme a vécu une mauvaise soirée alors qu'il était arrivé gonflé à bloc après sa victoire à Shanghai mi-avril (5,81 m) et son titre de champion du monde en salle en mars. Le détenteur du record du monde (6,16 m), en tête du bilan annuel (5,92 m), n'a pas réussi à s'exprimer dans des conditions difficiles avec de brusques changements de direction du vent.

Dès son entrée en lice dans le concours, il s'est retrouvé en difficultés: il a eu besoin de trois essais pour franchir 5,56 m, tandis que deux cadors, le Brésilien Thiago Braz, champion olympique 2016, et l'Allemand Raphael Holzdeppe, avaient mordu la poussière sans réussir un seul saut. Lavillenie n'est pas allé plus haut: il a échoué deux fois à 5,71 m. Pour son troisième essai, il s'est élancé avant de se raviser et n'a finalement pas pu sauter.  Comme en 2017, c'est l'Américain Sam Kendricks qui s'est imposé avec un bond à 5,81 m, mais le champion du monde en titre a lui aussi souffert dans ces conditions.

Le prodige Duplantis

"Je connais bien ce stade et pour moi, ce meeting, c'est comme si je sautais à la maison, mais c'était la première fois que le concours était organisé dans la soirée et il y avait ce vent tourbillonnant, difficile à appréhender", a-t-il expliqué. "A ce niveau, un petit peu de vent peut changer beaucoup de choses, surtout quand il change autant et aussi brutalement", a-t-il précisé. Kendricks qui a franchi 5,81 m à sa première tentative, a salué la prestation du prodige suédo-américain Armand Duplantis, 2e avec 5,71 m à 18 ans.

"Il vient juste d'en finir avec le lycée et il nous pousse nous les vieux à donner notre meilleur, c'est génial pour notre discipline", a-t-il insisté. La troisième place est revenu au Polonais Lisek, qui a franchi 5,71 m à sa deuxième tentative. Autre temps fort de cette première journée de la seule étape américaine de la Ligue de Diamant, le 800 m: le Kényan Emmanuel Kipkurui Korir s'est imposé en 1:45.16 devant le Botswanais Nijel Amos (1:45.51) malgré une bousculade à 200 m de l'arrivée.  Au javelot, l'Allemagne a réussi un impressionnant triplé avec le champion olympique 2016 Thomas Röhler (89,88 m), devant ses compatriotes Johannes Vetter, champion du monde en titre, (89,34 m) et Andreas Hofmann (86,45 m) 
    

AFP